F1: Lewis Hamilton s'impose devant Max Verstappen au GP de Grande-Bretagne

Le pilote britannique Lewis Hamilton (Mercedes) fête sa victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 sur le circuit de Silverstone le 7 juillet 2024. (BENJAMIN CREMEL)
Le pilote britannique Lewis Hamilton (Mercedes) fête sa victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 sur le circuit de Silverstone le 7 juillet 2024. (BENJAMIN CREMEL)

Le septuple champion du monde Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le GP de Grande-Bretagne de Formule 1 à l'issue d'une course spectaculaire perturbée par la pluie, dimanche sur le circuit de Silverstone.

Le Britannique, qui n'avait plus gagné depuis l'Arabie saoudite en décembre 2021, a donc dû attendre 57 Grands Prix pour s'adjuger la 104e victoire de sa carrière. Il a devancé le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) et un autre Britannique, Lando Norris (McLaren).

Hamilton, qui s'était élancé en deuxième position derrière son équipier George Russell, contraint à l'abandon après un problème hydraulique, a décroché un neuvième succès record dans son jardin de Silverstone, son treizième podium consécutif sur ce circuit.

L'émotion était à son comble pour le pilote de 39 ans, qui rejoindra Ferrari l'an prochain après 12 saisons chez Mercedes. Il a fondu en larmes dans son baquet dès la fin de la course et mis quelques minutes à sortir de sa monoplace, se tenant la tête, avant d'aller sauter dans les bras des membres de son équipe puis de donner une longue et émouvante accolade à son père.

"Depuis 2021, je me suis toujours battu pour rester concentré sur ma mission dans cette incroyable équipe, c'était mon dernier GP ici avec eux, je les aime tellement et je voulais bien faire. Bien sûr, il n'y a pas meilleure sensation de finir premier ici devant tous mes fans", a-t-il déclaré, en larmes, avant de recevoir son trophée.

"J'ai toujours eu des gens formidables autour de moi, des gens qui m'ont soutenu comme Toto (Wolff, le patron de l'écurie), les employés à l'usine, merci à toute l'équipe, à mes amis et mes supporters partout dans le monde. C'est incroyable", a-t-il ajouté avant d'écouter  +God save the King+ depuis la plus haute marche du podium.

Hamilton confirme ainsi le retour au premier plan des Flèches d'argent, une semaine après le succès en Autriche de Russell, qui avait profité d'un accrochage entre Norris et Verstappen devant lui.

Dimanche, il avait pris les commandes au tiers de la course, prenant le meilleur sur son équipier au 18e tour, mais il n'avait pas pu résister au retour de Norris, qui l'avait dépossédé de la tête deux tours plus tard, avant que la pluie ne fasse son apparition.

Mais un arrêt aux stands trop tardif et mal exécuté par McLaren quand le soleil avait fait son retour a permis à Hamilton de redevenir leader à 12 tours de la fin. Il a ensuite su contenir son compatriote, avant de résister au retour de Verstappen.

Le Néerlandais, qui était assez mal parti mais qui a bénéficié de l'excellente gestion de son équipe, en profite pour augmenter de trois points son avance au championnat, où il devance désormais Norris de 84 points. Le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), seulement 14e dimanche après les mauvais choix faits par la Scuderia, est troisième à 105 longueurs.

nb/jld