F1 (GP de Las Vegas): "C'est inacceptable", la grosse colère de Vasseur après l'accident de Sainz

Le fiasco est immense. Plusieurs monoplaces ont été endommagées par au moins une plaque d'égout descellée lors de la première séance d'essais du GP de Las Vegas de Formule 1, qui a été définitivement interrompue au bout de seulement huit minutes. Le drapeau rouge a été agité après un choc sur la Ferrari de Carlos Sainz, qui s'est ensuite arrêté sur la piste. Une situation jugée "inacceptable" par son directeur Frédéric Vasseur, qui a poussé un coup de gueule en annonçant que son pilote ne pourrait prendre part à la deuxième séance d'essais (FP2, prévue à 9h).

"Nous avons complètement endommagé la monocoque, le moteur, la batterie. Je pense que c'est tout simplement inacceptable. Cela nous a coûté une fortune. Nous avons gâché la séance de Carlos. Il est certain que nous ne participerons pas à la FP2. Je pense que c'est tout simplement inacceptable pour la F1 aujourd'hui", a fustigé le dirigeant français dans des propos relayés par plusieurs médias spécialisés.

>> Le GP de Las Vegas à suivre en live sur RMC Sport

Les monoplaces d'Ocon, Zhou et Alonso touchées

D'autres monoplaces ont également été endommagées. C'est le cas d'Esteban Ocon (Alpine), obligé de remplacer son châssis pour le reste du week-end. Sa participation à la deuxième séance d'essais est également remise en cause. Des dégâts ont aussi été constatés sur l'Alfa Romeo de Guanyu Zhou et l'Aston Martin de Fernando Alonso, selon Canal+.

D'après la Fédération internationale de l'automobile (FIA), ces incidents ont été causés par une rupture du béton servant à fixer la plaque d'égoût. "La FIA a commencé à vérifier tous les autres couvercles sur le circuit. Tout changement de programme sera communiqué en temps utile", précise un premier message officiel. Dans un second communiqué, les organisateurs du Grand Prix de Las Vegas ont assuré qu'une seule bouche d'égout posait problème.

Article original publié sur RMC Sport