F1 (GP du Japon): le coup de gueule de Gasly, qui a dû laisser passer Ocon dans le dernier tour

F1 (GP du Japon): le coup de gueule de Gasly, qui a dû laisser passer Ocon dans le dernier tour

Après des dernières semaines difficiles, Alpine a retrouvé le sourire ce dimanche, à l’occasion du Grand Prix du Japon. Enfin, pas tout le monde. Si Esteban Ocon (9e) et Pierre Gasly (10e) ont terminé dans les points d’une course largement dominée par Max Verstappen, Gasly a passé la ligne furieux contre son équipe.

Alors qu’il comptait près de deux secondes d’avance sur son coéquipier, Gasly s’est effacé pour laisser passer Ocon, à la demande de son équipe. "Une blague" dénoncée par le principal intéressé à la radio, qui va s’entretenir avec ses dirigeants.

>> Revivez le GP du Japon

Une façon de "rendre la place" à Ocon ?

"Pour l’équipe, on fait 9 et 10 ou 10 et 9, ça revient au même. Je ne comprends pas la décision de changer les places à la position, sachant que ça n’avait jamais été discuté avant la course, a pesté Gasly au micro de Canal+ après la course. Ils m'avaient bien dit que s'ils décidaient l'undercut avec Esteban pour l'aider pendant sa course, on échangerait les positions à la fin, c'est ce qu'on a fait. Au dernier tour, on m’a demandé de re-échanger, ce qui n’a jamais été le cas puisque je partais devant, j’avais fait une meilleure qualif, les pneus étaient plus frais à la fin. Pour l’équipe, ça fait trois points de plus. Pour le reste, on va en discuter en interne."

Mais pourquoi Alpine a-t-elle pris cette décision ? Il se pourrait que ce soit pour "rendre la place" à Ocon, qui avait laissé passer Gasly au 45e tour pour des raisons stratégiques afin de tenter de rattraper Alonso. De son côté, Esteban Ocon a préféré retenir la belle performance collective, avec les deux voitures dans les points.

"Notre course était dingue. On a eu une crevaison au départ, je fais les trois-quarts du premier tour sur trois roues, sans avoir trop de dommages sur le fond plat. On a réussi à changer les gommes et à repartir et le rythme n'était pas si mal malgré les dégâts, donc c'était une bonne course de 'sauvetage'. On fait un bon travail d'équipe pour ramener les deux voitures dans les points. Ce n'était pas donné ce week-end, surtout vu d'où on partait et après le premier tour, mais on a optimisé la course", a-t-il confié au micro de Canal+.

Une chance de 8e place pour Gasly

Quelques heures après l'arrivée du GP, Bruno Famin, le Team Principal par intérim, a expliqué la stratégie du jour pour Alpine. "Ce fut une course stratégique intéressante avec de nombreux plans différents sur le terrain. Vers la fin de la course, nous avons cherché à capitaliser sur notre avantage pneumatique et sur le rythme de Pierre en visant la huitième place. L'occasion était serrée et nous avons décidé d'échanger nos positions en piste dans le but de maximiser le résultat de l'équipe en donnant à Pierre la chance de viser la huitième place. Au final, nous avons manqué de tours et de rythme et nous avons pris la décision de permuter les pilotes. Passer ces appels n’est jamais facile, cependant, toutes les décisions sont prises dans le meilleur intérêt de l’équipe avant tout. Ces deux semaines ont été chargées – des points au tableau et des signes certainement encourageants sur deux circuits et conditions différents – donc merci à toute l’équipe pour avoir apporté des améliorations et une exécution soignée vers ces résultats. Nous devons tous continuer à faire pression pour en faire plus."

Après le Grand Prix du Japon, les deux Français sont aux portes du top 10 du classement des pilotes. Pierre Gasly est 11e avec 46 points, juste devant Esteban Ocon, qui compte 38 unités.

Article original publié sur RMC Sport