Européennes : Marine Tondelier réaffirme son souhait de présenter une liste écologiste séparée de la Nupes

À plus d’un an des élections européennes, les principaux leaders de la gauche n’accordent pas leurs violons. Faut-il s’allier au sein de la Nupes pour avoir le plus de représentants possibles ou présenter des listes séparées ? Pour Marine Tondelier, la secrétaire nationale d’Europe Écologie-Les-Verts (EELV), la deuxième option est préférable. Elle l’a réaffirmé ce dimanche 14 mai dans l’émission de France 3 « Dimanche en politique ».

« On aura plus de députés écologistes et de gauche en y allant séparés », a-t-elle martelé. Alors qu’un sondage récemment réalisé par l'Ifop pour le JDD prévoit qu’une liste unie de la Nupes arriverait en tête à égalité avec le RN (26 %), la patronne des Verts a relayé un autre sondage, commandé par EELV auprès de l’institut Harris Interactive.

À lire aussi SONDAGE. Européennes : le RN confirme sa première place, unie la gauche arrive ex aequo

Selon ce dernier sondage, réalisé auprès de plus de 1 200 personnes, les listes de partis de gauche séparées atteindraient 33 % (11 % pour EELV, 10 % pour le PS, 9 % pour LFI et 3 % pour le Parti communiste). Soit 14 points de plus qu’une liste unie, qui se classerait derrière le camp présidentiel (Renaissance -Modem et Horizons) et le RN.

Divergences entre ténors d’EELV

Au sein de la gauche, la stratégie à adopter suscite des désaccords. Dans un entretien au JDD, Marine Tondelier avait pointé des divergences idéologiques entre LFI et EELV, notamment sur les sujets internationaux comme « la ...


Lire la suite sur LeJDD