Euro 2024 : les Pays-Bas dominent la Pologne, les Danois et les Slovènes s'égalisent

Euro 2024 : les Pays-Bas dominent la Pologne, les Danois et les Slovènes s'égalisent

Les Pays-Bas ont remporté leur premier match de la phase de groupes de l'Euro 2024 contre la Pologne sur le score de 2-1.

Malgré un bon début de match pour la Pologne avec une tête réussie d'Adam Buksa, les Pays-Bas ont rapidement égalisé grâce à un but de Cody Gakpo.

Tout cela avant que le Néerlandais Wout Weghorst ne remporte la victoire pour son pays dès son entrée sur le terrain à la 83ᵉ minute, d'un tir à ras de terre du pied gauche directement dans le but.

Cette victoire met la pression sur la France, favorite du Groupe D, qui affronte l'Autriche lundi.

Eriksen marque lors du match nul 1-1 du Danemark contre la Slovénie à l'Euro 2024

Pour Christian Eriksen, le premier match du Danemark au Championnat d'Europe a été une occasion beaucoup plus heureuse cette fois-ci.

Le milieu de terrain de Manchester United a marqué le premier but lors du match nul 1-1 contre la Slovénie dimanche. Il s'agissait de son premier match à l'Euro depuis l'arrêt cardiaque dont il avait été victime lors de l'entrée en lice du Danemark dans la précédente édition du tournoi en 2021.

Le Danois Christian Eriksen célèbre son but lors du match du Groupe C entre la Slovénie et le Danemark. Dimanche 16 juin. 2024.
Le Danois Christian Eriksen célèbre son but lors du match du Groupe C entre la Slovénie et le Danemark. Dimanche 16 juin. 2024. - Matthias Schrader/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

Eriksen a propulsé le ballon dans le coin à la 17ᵉ minute du match du groupe C à Stuttgart.

Erik Janza a égalisé pour la Slovénie à la 77ᵉ minute avec un tir qui a pris une grande déviation et a dépassé le gardien danois Kasper Schmeichel.

Eriksen a repris le sport en 2022, équipé d'un défibrillateur cardiaque implantable. Aujourd'hui âgé de 32 ans, il fait toujours partie intégrante d'un Danemark qui cherche à poursuivre son impressionnant palmarès en phase finale du Championnat d'Europe.

La police intervient pour endiguer les affrontements des supporters anglais et serbes

La police s'est empressée de séparer des supporters de l'équipe d'Angleterre et de l'équipe de Serbie qui s'étaient bagarrés, dimanche, avant leur match du Championnat d'Europe de football en Allemagne.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des hommes se lançant des chaises à l'extérieur d'un restaurant orné de drapeaux serbes dans la ville de Gelsenkirchen, dans l'ouest de l'Allemagne. Un groupe a battu en retraite précipitamment lorsque la police anti-émeute est arrivée et a lutté avec au moins un homme au sol.

Un supporter anglais applaudit devant la police avant le match du groupe C entre la Serbie et l'Angleterre lors de l'Euro 2024 à Gelsenkirchen, en Allemagne
Un supporter anglais applaudit devant la police avant le match du groupe C entre la Serbie et l'Angleterre lors de l'Euro 2024 à Gelsenkirchen, en Allemagne - Markus Schreiber/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

Un supporter serbe a déclaré à l'Associated Press qu'un groupe de personnes avait jeté des verres et des pierres à l'extérieur du restaurant où il était assis avec d'autres personnes en train de boire une bière.

"Il y a eu un affrontement et nous allons bien. C'est tout, nous allons au match, nous espérons gagner. Il s'agit de football", a déclaré l'homme, qui s'est identifié uniquement comme Vladimir et a indiqué qu'il était originaire de Belgrade, la capitale de la Serbie.

Les journalistes qui sont arrivés peu après l'incident ont trouvé la rue jonchée de verre brisé et de tables, tandis que plusieurs dizaines de policiers se tenaient prêts à intervenir.

Un porte-parole de la police de Gelsenkirchen a déclaré que les policiers avaient séparé un groupe de supporters anglais d'un groupe de supporters serbes et avaient maîtrisé la situation. Le porte-parole, qui a commenté sous couvert d'anonymat conformément à la politique de la police, a déclaré qu'il n'avait pas d'informations sur des blessés ou des arrestations.