Euro-2024: Turquie-Portugal, la pépite Güler contre la star Ronaldo

Le jeune attaquant turc Arda Guler (G) et la star portugaise Cristiano Ronaldo, lors de leurs débuts respectifs dans l'Euro-2024 en Allemagne (Patricia DE MELO MOREIRA)
Le jeune attaquant turc Arda Guler (G) et la star portugaise Cristiano Ronaldo, lors de leurs débuts respectifs dans l'Euro-2024 en Allemagne (Patricia DE MELO MOREIRA)

Entre Arda Güler, espoir du Real Madrid, et Cristiano Ronaldo, son ancienne star, il y a vingt ans d'écart, quelques similitudes et un duel attendu samedi (18h00) à l'Euro lors de Turquie-Portugal, affiche du groupe F avec vue sur les 8e de finale.

Les trajectoires des deux joueurs, 19 et 39 ans respectivement, se télescopent à Dortmund pour une rencontre qui s'annonce passionnante sur le terrain et bouillante en tribunes.

Les supporters turcs, probablement les plus chauds de l'Euro, useront de leur ferveur et de leurs sifflets stridents pour déstabiliser une équipe portugaise bousculée en début de tournoi par la République tchèque (2-1).

La victoire s'est écrite difficilement, et tardivement, dans le temps additionnel, avec un but de l'entrant Francisco Conceiçao au bout d'une rencontre frustrante pour Cristiano Ronaldo, à l'influence limitée.

L'attaquant d'Al-Nassr sort d'une saison accomplie en Arabie saoudite, avec 44 buts en 45 matches, mais il a quitté la lumière de l'Europe et son niveau d'excellence, s'éloignant davantage de ses années dorées au Real (2009-2018).

Arda Güler, lui, n'est qu'une pépite en devenir chez le géant espagnol, qu'il a rejoint en 2023 en provenance de Fenerbahçe. Mais sa performance majuscule contre la Géorgie (3-1), mardi, lui a déjà valu un surnom flatteur, celui de "Messi turc".

L'ailier droit a marqué l'un des plus beaux buts du tournoi, celui du 2-1, d'une frappe lointaine brossée du gauche, célébré dans la furie du stade et aux quatre coins de l'Allemagne par la communauté turque.

- Plus précoce -

A 19 ans et 114 jours, il est devenu le plus jeune joueur à marquer lors de ses débuts dans un Euro. Il a volé le record à un certain... Cristiano Ronaldo, buteur à 19 ans et 128 jours à l'Euro-2004.

"Je ne prête pas attention aux performances individuelles. Nous devons continuer en tant qu'équipe, aussi loin que possible", a commenté le jeune attaquant, invité en conférence de presse après avoir été désigné "homme du match".

La Turquie rêve de faire coup double, samedi: battre le Portugal pour la première fois à l'Euro (trois défaites jusqu'alors), et accéder aux huitièmes de finale pour la première fois depuis 2008.

De son côté, Ronaldo tentera de retrouver tout son éclat et de mener sa "Seleçao" au deuxième tour. Le quintuple Ballon d'Or espère étirer le plus possible son histoire avec le championnat d'Europe, qu'il a gagné en 2016 et qu'il dispute pour la sixième fois, un record.

Au passage, il pourrait s'emparer d'une nouvelle marque historique s'il venait à inscrire un but. "CR7" a dans le viseur celle d'Ivica Vastic, devenu le plus vieux buteur à l'Euro avec l'Autriche en 2008, à 38 ans et 257 jours.

La prochaine étape, pour Güler, est de gérer une notoriété accrue et des attentes décuplées, que ce soit avec la Turquie ou le Real Madrid.

Sa première saison chez l'ogre espagnol a été grandement perturbée par plusieurs blessures et rechutes, mais il l'a terminée comme une fusée avec cinq buts lors de ses cinq dernières apparitions en Liga.

"Le coach Carlo Ancelotti me motive énormément et mes coéquipiers aussi, je veux les remercier pour leur soutien constant", a-t-il glissé aux médias après la victoire contre la Géorgie.

jta/gk