Euro 2024: Southgate répond aux critiques après la qualification de l'Angleterre pour les demies

"Nous ne cesserons pas de nous battre", a déclaré le sélectionneur de l'Angleterre, Gareth Southgate, après une nouvelle qualification à suspense acquise contre la Suisse aux tirs au but, en quarts de finale samedi à l'Euro 2024. Les Anglais étaient revenus de nulle part en huitièmes contre la Slovaquie (2-1 ap), ne restant en vie que grâce à l'égalisation de Jude Bellingham dans le temps additionnel. Samedi, ils ont éliminé la Suisse après avoir été menés.
"Les joueurs ont montré un caractère et une résilience incroyables", a apprécié le sélectionneur, intronisé en 2016 et dont le contrat actuel expire en décembre. La qualité du jeu proposée par l'Angleterre en Allemagne apparaît cependant bien éloignée de certains favoris comme l'Espagne, un constat partagé par un journaliste en conférence d'après-match.

>> Revivez Angleterre-Suisse
"Ce ne sont pas des matches normaux, ce sont des événements nationaux avec une grosse pression, avec des très jeunes joueurs au milieu de tout ça", s'est défendu Southgate, critiqué par une partie des supporters. "Notre équipe a été sous une énorme pression depuis le départ. Rien n'est facile. Mais nous sommes en demi-finale pour la troisième fois en quatre compétitions. C'est un bel accomplissement, même si on ne veut pas s'arrêter là", a-t-il relevé.

"Deux morceaux d'histoire" à aller chercher

Lui estime que les vice-champions d'Europe en titre ont "bien joué" dans un système à trois défenseurs nouveau dans cet Euro. "Nous avons changé de système pour presser plus haut. Je pense que les garçons l'ont bien fait", a-t-il évalué. Il a regretté que cette option tactique se soit retrouver dans la presse "trois jours avant" la rencontre, ce qui fait perdre "tout élément de surprise" vis-à-vis de l'adversaire. En devenant sélectionneur, "je voulais que nous retrouvions notre crédibilité sur la scène mondiale, alors je ne peux pas nier que lorsque c'est aussi personnel que ça l'a été ces dernières semaines, sur le plan humain, c'est assez difficile. Mais nous nous battons, nous ne cesserons pas de nous battre", a-t-il dit à propos des critiques le visant. "Nous n'avons jamais été en finale d'un tournoi en dehors d'Angleterre et nous n'avons jamais remporté l'Euro: ce sont deux morceaux d'histoire que nous aimerions accomplir", a-t-il lancé.

Article original publié sur RMC Sport