Publicité

Euro-2024/Préparation: Retegui sort l'Italie d'un mauvais pas face au Venezuela

L'attaquant Mateo Retegui (centre) marque le deuxième but pour l'Italie face au Venezuela, le 21 mars 2024 à Fort Lauderdale, en Floride (CHANDAN KHANNA)
L'attaquant Mateo Retegui (centre) marque le deuxième but pour l'Italie face au Venezuela, le 21 mars 2024 à Fort Lauderdale, en Floride (CHANDAN KHANNA)

A la recherche d'un buteur, l'Italie l'a peut-être trouvé avec Mateo Retegui, auteur d'un doublé et rare satisfaction du match de préparation à l'Euro-2024 remporté laborieusement 2 à 1 contre le Venezuela, jeudi à Fort Lauderdale (Floride).

La rencontre ne pouvait pas plus mal débuter pour la Nazionale: dès la 2e minute, sur la première offensive vénézuélienne, Alessandro Buongiorno a déséquilibré dans la surface de réparation Salomon Rondon et l'arbitre a logiquement sifflé pénalty.

L'attaquant du club mexicain de Pachuca a tenté de se faire justice lui-même, mais Gianluigi Donnarumma a plongé du bon côté, détournant son premier penalty, hors séances de tirs au but, sous le maillot italien.

Cette première alerte très sérieuse n'a pas aidé les Azzurri, alignés dans une configuration inédite depuis la prise de fonction de Luciano Spalletti avec une défense à trois, à trouver leurs marques.

En difficultés sur le flanc gauche, les Italiens ont été tout près d'encaisser un but (19e) lorsque le centre fuyant de Darwin Machis a été repris en bout de course par Rondon qui a manqué de peu le cadre.

Devant les 18.000 spectateurs du DRV PNK Stadium, le stade de l'Inter Miami de Lionel Messi, dont le joueur de tennis italien Jannik Sinner, vainqueur de l'Open d'Australie en janvier, c'est l'Italie, dominée jusque là, qui a trouvé la faille.

- 4e but pour Retegui -

A la 40e minute, Andrea Cambiaso a intercepté un mauvais renvoi du gardien vénézuelien et trouvé dans la surface de réparation Matteo Retegui qui a ouvert la marque d'un tir en pivot fulgurant.

Mais le Venezuela a rapidement égalisé (43e), profitant à son tour d'une mauvaise décision de Donnarumma: le gardien du Paris SG a dribblé Roncon, mais sa relance a surpris Giacomo Bonaventura qui a été contré par Machis et qui a propulsé le ballon dans le but vide.

A l'heure de jeu, c'est encore Rondon qui a fait trembler l'arrière-garde italienne, mais ses deux tentatives ont été détournées par Donnarumma.

Trois minutes plus tard, le gardien du PSG a encore été décisif cette fois devant Jhonder Cadiz, à peine entré en jeu.

Mais c'est l'Italie contre le cours du jeu qui a eu le dernier mot: servi par Jorginho, remplaçant au coup d'envoi, Retegui a libéré l'Italie à la 80e minute avec son quatrième but en cinq sélections.

"C'était un match difficile, je suis très content de mon match, mais je ne m'emballe pas et je dois continuer à travailler", a insisté l'attaquant de Genoa, né en Argentine.

"Il a fait ce qu'on attendait de lui, il a été très utile", s'est réjoui Spalletti, qui a regretté "les nombreuses erreurs de l'équipe".

jr/roc