Euro 2024: "Ils ne produisent rien", un ancien international belge allume la France

Le jeu des Bleus horripile Kévin Mirallas. Consultant pour la chaîne belge RTL, l’ancien attaquant de Lille (2004-2008) et de Saint-Etienne (2008-2010) s’est emporté contre les prestations de l’équipe de France, demi-finaliste de l’Euro 2024. Il estime que les hommes de Didier Deschamps méritent moins leur place dans le dernier carré que d’autres nations au style plus séduisant.

"J'aurais préféré voir la Turquie ou la Suisse en demi-finales plutôt que la France"

"Mon flop, c'est la France", a lancé l’ancien international belge (60 sélections, 10 buts). "Même s'ils sont qualifiés, ils ne produisent rien. Défensivement, ils sont très costauds, mais offensivement, il n'y a rien qui se passe. C'est une équipe qui est en demi-finale, mais qui produit beaucoup moins. J'aurais préféré voir la Turquie ou la Suisse en demi-finales plutôt que la France."

Il suivra avec une grande attention le choc contre l’Espagne, mardi (21h), puisque la Roja recueillie ses suffrages. "Pour mon top, je vais rester sur l'Espagne", confie-t-il. "Sortir le pays hôte (l’Allemagne 2-1, a.p.), ce n'est jamais simple. Surtout en prenant un but à la dernière seconde, tout le monde s'est dit que ça allait être compliqué pour l'Espagne, mais ils sont allés chercher la victoire dans les prolongations. Chapeau. Ils ont perdu Pedri et font rentrer Dani Olmo qui a fait la différence. Encore Yamine Lamal qui, à 16 ans, joue 60 minutes, mais il a fait encore une passe décisive. Je trouve que c'est l'équipe qui produit le plus beau jeu et qui montre le plus d'envie depuis le début de la compétition."

Lancé en France, Mirallas a ensuite joué en Grèce (Olympiacos), en Angleterre (Everton) et en Italie (Fiorentina) notamment avant de raccrocher les crampons en septembre 2023 après une dernière pige à Limassol (Chypre). Avec la Belgique, il a participé à une grande compétition, la Coupe du monde 2014 achevée par une défaite en quarts de finale contre l’Argentine.

Article original publié sur RMC Sport