Euro-2024: l'Angleterre survit à l'ennui et à la Suisse

L'Anglais Jude Bellingham (g) devant le Suisse Manuel Akanji, le 6 juillet 2024 à Düsseldorf (INA FASSBENDER)
L'Anglais Jude Bellingham (g) devant le Suisse Manuel Akanji, le 6 juillet 2024 à Düsseldorf (INA FASSBENDER)

L'Angleterre, sans panache, a éliminé la Suisse (1-1 a.p., 5-3 tab) aux tirs au but samedi pour atteindre de nouveau la demi-finale d'un Euro, une régularité atteinte avec un football limité, bien éloigné de celui des favoris.

La sélection des "Three Lions", jamais sacrée en Europe, continuera sa quête mercredi à Dortmund contre la Turquie ou les Pays-Bas, avec en vue la finale du 14 juillet à Berlin.

"Revenir au score, faire preuve de résilience et de caractère, voilà ce dont il s'agit. Pour gagner un tournoi, il ne suffit pas de bien jouer tout le temps", a commenté le sélectionneur Gareth Southgate.

Samedi à Düsseldorf, l'Angleterre a fait un pas de plus dans la bonne direction à l'issue d'une prestation poussive, longtemps soporifique, et remportée grâce à une séance de tirs au but parfaitement exécutée.

Bukaya Saka n'a pas tremblé et repoussé le cauchemar de la finale perdue contre l'Italie en 2021 à Wembley, où il avait échoué. "Je sais qu'il y avait des gens nerveux, et notamment ma famille en tribunes, mais je suis resté calme", a-t-il souri devant la presse.

L'ailier d'Arsenal et ses coéquipiers forment une armada de stars, mais c'est le gardien d'Everton, Jordan Pickford, qui a enfilé la cape de super-héros en arrêtant la première tentative de Manuel Akanji.

Les jets de bière en tribunes et les larmes du tireur fautif se sont entremêlées dans l'explosion de joie venue des tribunes, côté vainqueur en tout cas.

Pour soulever la coupe, en revanche, il faudra hisser le niveau de jeu de plusieurs crans pour la bande de Harry Kane, sans tonus ni idées, une fois de plus.

Les Anglais ont encore subi l'ouverture du score mais, comme face à la Slovaquie (2-1 a.p.) au tour précédent, ils ont mis le turbo en fin de rencontre pour éviter un retour précipité à la maison.

- Pickford en héros -

La "Nati" et ses supporters rentrent eux en Suisse avec des regrets, échouant aux portes des demi-finales, qu'elle n'a jamais franchies.

Le petit pays aux neuf millions d'habitants, invaincu en phase de groupes, a sorti en huitième l'Italie (2-0), championne sortante, et bien failli récidiver en quarts face aux Anglais.

Breem Embolo, l'attaquant de Monaco, s'est jeté pour reprendre un centre de Dan Ndoye (75e, 1-0) et faire exploser de joie le mur rouge suisse.

Southgate a changé trois joueurs dans la foulée mais c'est Saka qui a sonné la révolte d'un pétard du gauche entré avec l'aide du poteau droit de Yann Sommer (80e, 1-1).

Le gardien de l'Inter Milan, tombeur de Kylian Mbappé et des Bleus en 2021, a retardé l'échéance sur une frappe lointaine de Declan Rice (95e) et un tir enroulé de Jude Bellingham (102e) en prolongation.

C'est son vis-à-vis anglais, à la carrière plus modeste en club, qui a finalement pris la lumière et harangué la foule aux côtés de Trent Alexander, dont le tir au but réussi a sécurisé la qualification.

Celle-ci n'efface pas le jeu limité, voire pauvre, produit par l'Angleterre depuis le début de son tournoi en Allemagne. C'est loin, très loin, de la flamboyance offensive de l'Espagne et de la solidité défensive de la France, autres demi-finalistes.

Le changement samedi d'animation tactique, avec une défense à trois joueurs, n'a pas produit les effets escomptés. L'objectif était de fluidifier l'attaque en ré-axant Phil Foden, titulaire au milieu avec Bellingham en fournisseurs de ballon pour Kane.

Le capitaine ne l'a touché que neuf fois seulement durant une première période terminée sans arrêt, ni même aucun tir cadré du côté des deux équipes, des chiffres qui incarnent la pauvreté du spectacle offert.

L'Angleterre de Southgate ne propose pas le football le plus attrayant du continent, mais il se maintient dans les hauteurs en grandes compétitions: il s'agit de la troisième demi-finale atteinte en huit ans, après celles au Mondial-2018 (perdue contre la Croatie) et à l'Euro en 2021 (gagnée contre le Danemark).

jta/bvo