Euro-2024/France: Mbappé méconnaissable, mais qualifié

Kylian Mbappé à Hambourg le 5 juillet 2024 (Ronny HARTMANN)
Kylian Mbappé à Hambourg le 5 juillet 2024 (Ronny HARTMANN)

Ce n'est pas seulement parce qu'il est masqué qu'on ne reconnaît pas Kylian Mbappé, méconnaissable lors du quart de finale France-Portugal (0-0, 5 t.a.b. à 3), mais qui aura une chance de lancer enfin son Euro-2024 puisque les Bleus sont en demies.

Le capitaine n'était même plus sur le terrain pour la séance de tirs au but, remplacé à la mi-temps de la prolongation par Bradley Barcola (106). C'est lui qui a demané à sortir. "Je ne me sentais plus, j'étais trop fatigué",a raconté le joueur.

Didier Deschamps se privait de son tireur de pénalty numéro un, mais il n'était vraiment pas dans son assiette. Et puis il avait manqué le dernier tir au but contre la Suisse en 2021 (3-3, 5 t.a.b. à 4), en 8e de finale.

En doudoune de survêtement, car la soirée était fraîche à Hambourg, il a fêté les tirs au but réussis de ses coéquipiers et la frappe de Joao Felix sur le poteau.

Mbappé (83 sélection, 48 buts) ne compte qu'un seul but marqué en Championnat d'Europe en huit matches, le penalty transformé contre la Pologne (1-1).

- "Le plus important c'est qu'on gagne" -

"Le plus important c'est qu'on gagne, je n'ai mis qu'un but et on est en demi-finale et je suis toujours très content", a-t-il lancé dans un large sourire.

L'essentiel est dans la qualification, mais il n'a rien fait pour soigner l'inefficacité chronique des Bleus en Allemagne, trois buts au compteur et aucun marqué dans le jeu par des attaquants, puisque deux buts contre son camp complètent son penalty.

Mbappé a notamment déçu par ses frappes sans tonus. Après un bon appui avec N'Golo Kanté, il a tiré dans les bras de Diogo Costa (50), et il était méconnaissable sur ses deux frappes du temps additionnel, une dans les nuages (90+3), une de poussin alors qu'Ousmane Dembélé l'avait mis sur orbite (90+5).

Sa seule contribution à la feuille de match est l'avertissement donné à Palhinha pour une faute sur lui (80).

Le gâchis le plus spectaculaire de son match reste ce contrôle mal inspiré avant de frapper qui a permis à la défense portugaise de le contrer alors qu'Ousmane Dembélé l'avait idéalement décalé après avoir remonté tout le terrain comme une flèche (97), en début de prolongation.

Le capitaine qui avait regretté la veille de n'être plus aussi souvent servi dans la profondeur par ses coéquipiers a gaspillé là une offrande.

C'était l'étiage de son match, mais cela aurait pu être pire. Une frayeur a saisi le camp français quand il a pris un coup sur son nez cassé, sur un fait de jeu malheureux, un ballon envoyé fort de la tête par Bernardo Silva (55).

- "Pleine poire!" -

Mbappé est resté à terre, son masque ôté a laissé voir un nez un peu violacé par le coup. "Je l'ai pris pleine poire!" a-t-il plaisanté. "Après j'ai fini par terre, je ne voyais pas trop bien au début, mais après ça allait". Il a repris le jeu, sans jamais toutefois faire d'étincelles.

"Je n'ai pas retrouvé toutes mes jambes", avait admis le capitaine la veille du match. Sa première course du match a trahi cet état de fait, il n'a pas pu prendre de vitesse Joao Cancelo (16).

Quand il a enfin placé une accélération saignante sur le côté gauche, déposant cette fois le latéral portugais, son centre dangereux a été boxé par Diogo Costa (22).

Passé exceptionnellement à droite, Mbappé a proprement dévoré cette fois à la course son ancien partenaire du Paris Saint-Germain, Nuno Mendes (28). Mais la seule action où on a senti toute la puissance d'un Mbappé au top n'a pas abouti.

Les combinaisons côté gauche avec Théo Hernandez, une des lignes de force des Bleus quand ils sont bien lunés, n'ont pas fonctionné non plus. Une fois ils ne se sont même pas compris du tout et l'occasion a été perdue (38).

Mais ont une chance de se refaire contre l'Espagne, où Théo a grandi et où "Kyk's" débarque en grande pompe après l'Euro.

eba/fbx/cpy