Espagne: le Real Madrid fête son titre avec une manita, Vinicius et Bellingham dansent encore

Les joueurs du Real Madrid Jude Bellingham, Eduardo Camavinga et Vinicius Junior (de gauche à droite), lors du match de Liga contre Alaves le 14 mai 2024 à Madrid. (JAVIER SORIANO)
Les joueurs du Real Madrid Jude Bellingham, Eduardo Camavinga et Vinicius Junior (de gauche à droite), lors du match de Liga contre Alaves le 14 mai 2024 à Madrid. (JAVIER SORIANO)

A nouveau porté par ses deux stars Vinicius et Jude Bellingham, en attendant la possible arrivée de la troisième, Kylian Mbappé, le Real Madrid a parfaitement fêté son 36e titre de champion d'Espagne mardi avec une victoire facile contre Alavés (5-0) au Santiago Bernabéu.

Sans pitié pour l'équipe basque, l'attaquant brésilien a inscrit un doublé (27e, 70e), tandis que Bellingham a signé sa 19e réalisation de la saison pour ouvrir le score avec un peu de réussite (10e) et a parfaitement servi l'Uruguayen Federico Valverde sur le but du 3-0 (45e+1).

Entré en jeu en fin de match, l'espoir turc Arda Guler, 19 ans, a inscrit son quatrième but en seulement onze apparitions sous le maillot merengue (81e).

Le Real, déjà tourné vers sa finale de la Ligue des champions le 1er juin face à Dortmund à Wembley, compte désormais 93 points en tête de la Liga, 17 de plus que son grand rival le FC Barcelone et 18 que son poursuivant Gérone.

Alavés, promu en 2023 et assuré de se maintenir, reste coincé en deuxième partie de tableau à la onzième place.

- Courtois décisif -

Cette rencontre à sens unique, disputée avec un onze qui devrait beaucoup ressembler à celui qui sera aligné en finale de C1, a également permis au gardien belge Thibaut Courtois et au défenseur brésilien Eder Militao, de retour en cette fin de saison après près de neuf mois d'absence, de jouer de précieuses minutes avant cette dernière échéance.

Le portier de 31 ans, opéré des deux genoux après une rupture du ligament croisé puis du ménisque, a été décisif avec pas moins de dix parades, dont deux coup sur coup en tout début de rencontre et une jolie détente sur une frappe de Ianis Hagi, fils de la légende roumaine Gheorge Hagi.

De quoi renforcer un peu plus le casse-tête de Carlo Ancelotti, qui a assuré ne pas encore avoir choisi qui débutera dans les buts madrilènes à Wembley, entre Lunin, héros inattendu du parcours européen du Real, et Courtois "le meilleur gardien du monde lorsqu'il est à son niveau".

Dans le même temps, Gérone a perdu de précieux points dans la course à la deuxième place avec son voisin catalan le FC Barcelone en s'inclinant 1-0 sur sa pelouse devant Villarreal (8e) grâce à un but de l'ancien Lyonnais Bertrand Traoré.

ati/ole