Publicité

Espagne: Barcelone confirme son rebond contre Alavés, Gérone laisse filer le Real

Le Brésilien de 18 ans de Barcelone, Vitor Roque, célèbre samedi son but contre Alaves en sortant ses griffes de "petit tigre", ce qui lui vaut son surnom de "Tigrinho". (Ander Gillenea)
Le Brésilien de 18 ans de Barcelone, Vitor Roque, célèbre samedi son but contre Alaves en sortant ses griffes de "petit tigre", ce qui lui vaut son surnom de "Tigrinho". (Ander Gillenea)

Une petite embellie pour le FC Barcelone: le club catalan a enchaîné une deuxième victoire consécutive en championnat en allant s'imposer samedi à Alavés (3-1) lors de la 23e journée de Liga, et reprend la troisième place.

Le champion d'Espagne en titre (3e, 50 points) double provisoirement l'Atlético Madrid (4e, 47 points) avant le derby madrilène de dimanche contre le Real (1er, 57 points) et reste au contact de son voisin de Gérone (2e, 56 points), qui a concédé le nul face à la Real Sociedad (0-0).

Les hommes de Xavi, qui avait annoncé son départ en fin de saison il y a deux semaines après la défaite 5-3 à Villarreal, ont pourtant été mis en difficulté dès les premières secondes de jeu malgré un changement de système plaçant le central Andreas Christensen au milieu de terrain.

Après plusieurs alertes, les Barcelonais se sont montrés efficaces et ont ouvert le score sur leur première occasion, Robert Lewandowski concluant d'un piqué une belle action collective passée par les pieds de Pedri, De Jong et Gündogan (23e, 1-0).

Un premier but en Liga depuis le mois de décembre pour le buteur polonais, qui avait déjà sauvé les siens au match aller avec un doublé (2-1), et une neuvième passe décisive de Gündogan toutes compétitions confondues.

- Gündogan en patron, Vitor Roque encore décisif -

Et malgré une nette domination catalane c’est bien la formation andalouse qui s’est créée le plus de situations, poussant Iñaki Peña à deux sauvetages devant Guridi (36e) et Sola (45+1).

Trouvé par Pedri au second poteau, Ilkay Gündogan a doublé la mise d’une volée du droit en début de seconde période (49e, 2-0), avant qu'Alavés ne réduise immédiatement l'écart sur un nouveau but de la tête du colosse Samu Omorodion (50, 2-1).

Xavi a alors lancé sa dernière recrue brésilienne Vitor Roque, 18 ans, qui a offert la victoire à sa nouvelle équipe contre Osasuna mercredi (1-0). Et "Tigrinho" (le petit tigre) a rugi de nouveau quelques minutes après son entrée en jeu, redonnant deux buts d'avance au Barça du gauche sur un centre en retrait du jeune Hector Fort (63e, 3-1).

Un deuxième but en deux matchs pour l'espoir brésilien, recruté en août dernier pour 40 millions d'euros, malheureusement expulsé par la suite pour un deuxième jaune très sévère (72e).

"Nous allons faire appel du carton rouge car il est clair que c'est une erreur. Une autre erreur en notre défaveur... L'expulsion est très injuste" a déclaré Xavi Hernandez au micro de DAZN après le match.

Déjà privé de huit joueurs de son effectif, Xavi a été contraint de faire sortir son milieu offensif Pedri, qui s'est immédiatement placé une poche de glace sur la cuisse droite (75e).

L'entraîneur catalan avait cette semaine critiqué avec véhémence un calendrier "criminel" qui a poussé le Barça à disputer neuf matchs en un mois.

Son voisin de Gérone a lui laissé filer deux points qui pourraient s'avérer précieux dans la course au titre en concédant le nul sur sa pelouse contre la Real Sociedad (0-0).

Les hommes de Michel restent deuxièmes à une longueur du Real avant le derby madrilène de dimanche, qui pourrait voir les Blancos prendre quatre points d'avance en cas de victoire.

Déjà décimée par les blessures, la Real Sociedad, futur adversaire du Paris Saint-Germain en huitième de finale de la Ligue des champions, a perdu son latéral Alvaro Odriozola et sa nouvelle recrue Sheraldo Becker.

Apparu touché au genou en fin de match, le capitaine Mikel Oyarzabal a également quitté la pelouse en boîtant.

ati/cpb/lve