Dissolution de l’Assemblée : Pourquoi le RN a choisi Jordan Bardella comme candidat à Matignon (et pas Marine Le Pen)

CAMPAGNE - La liste du Rassemblement national est arrivée largement en tête dimanche soir des élections européennes

« Jordan ! Jordan ! »… Au QG du Rassemblement national, dimanche soir, les militants n’avaient d’yeux que pour lui. La tête de liste du RN est arrivée largement en tête aux européennes, avec 31,36 % des voix. Le président du mouvement inflige une sévère défaite au camp macroniste, reléguée à plus de 16 points (14,60 %). Dans la foulée, Emmanuel Macron a surpris tout le monde en annonçant une dissolution de l’Assemblée nationale. Et après une réunion de crise, les dirigeants du parti à la flamme ont confirmé qu’ils proposeraient Jordan Bardella à Matignon en cas de victoire aux législatives, le 7 juillet prochain. On vous explique ce choix.

Pourquoi lui et pas Marine Le Pen ?

Selon l’article 8 de la Constitution, c’est le président de la République qui « nomme le Premier ministre ». En cas de victoire du RN le 7 juillet prochain, Emmanuel Macron aura donc le choix entre Marine Le Pen, la présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale, et Jordan Bardella, le président du mouvement.

« Nous voulons avoir le maximum d’élus pour permettre à la France d’avoir Jordan Bardella comme Premier ministre, c’est la mobilisation générale (…) C’est le candidat naturel de notre parti », a déclaré sur BFMTV, ce lundi, le député RN Laurent Jacobelli.

Pourtant, le 29 mai dernier, alors que le Rassemblem(...) Lire la suite sur 20minutes