Publicité

Dans un dessin, Mathou aborde le sujet tabou des cuisses qui se touchent

Sur Instagram, la dessinatrice Mathou a publié un carrousel pour sensibiliser aux maux que peuvent induire les cuisses qui se frottent.

Les cuisses qui se frottent toucheraient environ 60% des femmes françaises. C’est en tout cas ce qu’avance la dessinatrice Mathou dans une BD publiée sur son compte Instagram et réalisée en collaboration avec la marque française Entre Nos Lèvres. Dans un carrousel, elle raconte être elle-même victime de ce phénomène, mais aussi les maux qui peuvent en découler : des démangeaisons, irritations, rougeurs et parfois saignements. Mais aussi les idées reçues et véritables problématiques liées. Ainsi, elle dézingue le cliché qui voudrait que seules les femmes en surpoids vivent avec les cuisses qui se frottent : c’est absolument faux puisqu’il s’agit en fait d’une question de morphologie et non de poids. Une personne faisant un 36 peut elle aussi en souffrir.

À lire aussi : Frottement des cuisses : nos astuces pour éviter les irritations en été

Mais ce n’est pas tout, selon Mathou, de nombreuses femmes ont décidé de faire face à ce problème en arrêtant tout simplement de porter des robes et des shorts en été. « Je préfère mettre un jean et basta », « J’ai honte d’en parler », « Au bout de 2 ou 3 heures, la douleur de la brûlure est tellement forte qu’on ne sent presque plus rien », peut-on lire dans des bulles qui représentent les témoignages reçus par la dessinatrice. Le message ? Il n’y a pas à avoir honte, ni peur du regard des autres. Les cuisses qui se touchent, c’est normal.

...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi