Dauphiné: Magnus Cort Nielsen sort de la brume

Magnus Cort Nielsen, le coureur danois de l'équipe Uno-X, a remporté la 2e étape du Critérium du Dauphiné au sommet du col de la Loge le 3 juin 2024 et prend la tête du classement général (Thomas SAMSON)
Magnus Cort Nielsen, le coureur danois de l'équipe Uno-X, a remporté la 2e étape du Critérium du Dauphiné au sommet du col de la Loge le 3 juin 2024 et prend la tête du classement général (Thomas SAMSON)

Surgi du brouillard, Magnus Cort Nielsen, en berne depuis le début de l'année, a remporté lundi la deuxième étape du Dauphiné au col de la Loge en rattrapant le malheureux Bruno Armirail à seulement 150 m de l'arrivée.

C'est comme dans un film d'horreur que le Français, dernier rescapé de l'échappée du jour, a été happé par la meute, à un jet de pierre de la ligne plantée sur ce site de ski de fond, noyé dans une brume sinistre à 1.300 mètres d'altitude.

Armirail, ancien champion de France du contre-la-montre, y a pourtant cru, lui qui comptait encore près de trente secondes d'avance à la flamme rouge dans un final en faux-plat montant.

Gros rouleur, il avait faussé compagnie à ses quatre compagnons d'échappée (Le Berre, Gregaard, Meurisse, Conca) à dix kilomètres du but pour se lancer dans un raid ambitieux avec le projet d'aller conquérir à 30 ans sa première victoire dans une épreuve World Tour.

La sanction est d'autant plus cruelle pour le coureur de Décathlon-AG2R qui s'était illustré l'an dernier en portant le maillot rose de leader sur le Giro pendant deux jours.

"Je savais que ça allait être chaud mais j'y ai cru jusqu'au bout. Il en manque pas beaucoup. C'est toujours rageant. Après le maillot rose, ça aurait été pas mal de porter aussi le jaune. Peut-être au Tour de France, ce sera encore mieux", a raconté le Français, en promettant de "repartir au combat" dès mardi.

Le malheur d'Armirail a fait le bonheur de Magnus Cort Nielsen qui raffole de ces étapes pour puncheurs et a les moyens de ses ambitions après avoir déjà levé les bras sur les trois grands Tours,

- Le cyclisme danois va bien -

Le Danois moustachu, caché dans la brume jusqu'au dernier moment, a réglé au sprint le groupe des favoris pour s'imposer devant Primoz Roglic, bien en jambes, et Matteo Jorgenson, le co-leader de l'équipe Visma en l'absence de Jonas Vingegaard.

"Je n'ai pas connu mon meilleur début de saison, j'ai traversé des moments difficiles, sans grands résultats. Alors gagner sur une course aussi importante que le Dauphiné c'est vraiment fabuleux", a savouré Cort Nielsen qui a rejoint cet hiver la jeune formation norvégienne Uno-X, invitée sur ce Dauphiné et dont c'est la première victoire en World Tour.

Pour compléter son bonheur, il endosse le maillot jaune de leader au relais de son compatriote Mads Pedersen qui s'est longtemps accroché dans un final accidenté peu propice à son profil de sprinteur, avant de craquer dans les derniers kilomètres.

"Porter ce maillot, ce sera un souvenir marquant de ma carrière. Le cyclisme danois marche extrêmement fort depuis quelques années", a ajouté Cort Nielsen, 31 ans.

Côté favoris, Roglic a fait une belle impression en prenant la deuxième place. Le leader de Bora-Hansgrohe est "ravi de courir à nouveau avec les gars en course" après avoir passé beaucoup de temps à l'entraînement suite à sa chute début avril au Tour du Pays basque.

Quant à Remco Evenepoel et Juan Ayuso, ils ont également terminé dans le peloton. Pour eux, le contre-la-montre de mercredi sera le premier vrai juge de paix.

jk/hpa