Notre-Dame de Bétharram : Plus de cent plaintes déposées pour des violences physiques et sexuelles contre des enfants

pédocriminalité - Le lanceur d’alerte Alain Esquerre a déposé 26 plaintes supplémentaires, portant à 102 leur nombre total. Une vingtaine de membres de l’institut religieux, situé dans le Béarn, sont mis en cause par les plaignants pour des abus sur des mineurs

Comme il l’avait annoncé à 20 Minutes à la fin du mois de juin, Alain Esquerre, lanceur d’alerte dans l’affaire Notre-Dame de Bétharram a déposé ce mardi 26 nouvelles plaintes contre des membres de ce collège-lycée catholique du Béarn.

Un chiffre confirmé par le procureur de la République de Pau Rodolphe Jarry ce mardi, auprès de 20 Minutes. Celui-ci a ouvert le 1er février une enquête préliminaire dans cette affaire pour « violence, viol et agression sexuelle aggravée » qui a été confiée à la gendarmerie de Pau.

Avec les 76 premières, cela porte à 102 le nombre de plaintes au total dans cette affaire qui met en cause une vingtaine de membres de l’institut. Certains d’entre eux, des surveillants par exemple, sont visés par plusieurs dizaines de plaintes.

Une affaire d’une ampleur saisissante

Les témoignages font remonter les faits, des violences physiques, sexuelles, des viols mais aussi des actes de torture et barbarie, aux années 1960. D’autres se sont déroulés en 2011. Alain Esquerre, victime lui-même de violences physiques dans les années 1980, déclare que la majorité des plaintes sont à caractère sexuel. La plupart des victimes ont entre 8 et 13 ans au(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Notre-Dame de Bétharram : Le point sur l’enquête après les vingt plaintes déposées contre l’institut catholique béarnais
Notre-Dame de Bétharram : « Nos enfants ont subi des sévices », pointe le père d’une victime de pédocriminalité
Justice : 86 % des plaintes pour des violences sexuelles classées sans suite