Publicité

Cyclisme/A Travers la Flandre: le rêve brisé de Wout Van Aert

L'Américain Matteo Jorgenson, vainqueur de la course cycliste A travers les Flandres, le 27 mars 2024 à Waregem (JASPER JACOBS)
L'Américain Matteo Jorgenson, vainqueur de la course cycliste A travers les Flandres, le 27 mars 2024 à Waregem (JASPER JACOBS)

Le rêve d'une première victoire sur le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix s'est brisé mercredi pour Wout Van Aert qui souffre de plusieurs fractures à la clavicule et aux côtes après une chute terrible dans A travers la Flandre.

Lorsqu'il a coupé la ligne en vainqueur à Waregem, l'Américain Matteo Jorgenson, coéquipier de la star belge chez Visma-Lease a bike et révélation du printemps, espérait "vraiment que Wout aille bien".

Mais une heure et demi plus tard, la formation néerlandaise a confirmé ce que la violence de la chute et les larmes de Van Aert avaient laissé craindre.

"Malheureusement, Wout van Aert souffre de plusieurs fractures. Une clavicule cassée et plusieurs fractures aux côtes ont été diagnostiquées à l'hôpital. Sa durée d'indisponibilité n'est pas déterminée à ce stade" mais "il est certain qu'il va manquer le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et l'Amstel Gold Race", a-t-elle indiqué dans un communiqué sur X.

Le verdict met fin aux espoirs, au moins cette année, du Flamand de 29 ans d'accrocher enfin l'un des deux Monuments pavés à son palmarès et de rétablir un peu le rapport de force avec son rival éternel Mathieu van der Poel.

"Je veux le faire et je dois le faire", a répété il y a quelques jours celui que la Belgique attend de voir triompher sur ces classiques depuis des années.

Pour y arriver, il avait sacrifié plusieurs courses cet hiver afin de préparer ces deux rendez-vous lors d'un stage en altitude de trois semaines sur les pentes arides du volcan Teide à Tenerife.

Une première alerte est intervenue vendredi dernier lorsqu'il a chuté, beaucoup moins violemment, lors du grand Prix E3 remporté par Van der Poel.

- "Une chute horrible" -

Mercredi, le crash a été autrement plus brutal lorsque, à 67 km de l'arrivée, il a touché à très haute vitesse la roue de son équipier Tiesj Benoot au milieu d'un petit peloton de favoris lancés à la poursuite de l'échappée.

Plusieurs autres cadors sont allés au tapis. Son compatriote Jasper Stuyven a également été victime d'une fracture de la clavicule, selon des médias belges, alors que Mads Pedersen, son leader dans l'équipe Lidl-Trek, a pu repartir. Aucune fracture n'a en revanche été détectée chez l'Erythréen Biniam Girmay, selon sa formation Intermarché.

L'endroit de la chute, une descente amenant au pied du Kanarieberg, est réputé dangereux au point qu'il a été banni du parcours du Tour des Flandres, mais pas de A travers Flandres.

Projeté au sol, Van Aert s'est redressé difficilement, mais sans se relever complètement, criant de douleur et de déception, le maillot déchiré et le dos râpé, avant d'être évacué en ambulance vers un hôpital.

"C'était une chute horrible. Quand j'ai vu ce qui s'est passé, je savais que Wout ne repartirait pas. On allait si vite. Je pense à lui et aux autres qui sont tombés", a rapporté Matteo Jorgenson après sa victoire en solitaire.

Déjà vainqueur de Paris-Nice il y a deux semaines et auteur d'un "début de saison de malade" selon ses propres dires, l'Américain, qui s'est extirpé d'un groupe de six à sept kilomètres de l'arrivée, devrait désormais devenir le leader de Visma sur le Tour des Flandres.

D'autant que plusieurs autres tauliers de l'armada néerlandaise comme le Français Christophe Laporte et le néerlandais Dylan van Baarle sont également sur la touche, frappés par des virus.

Mais Mathieu van der Poel, au repos mercredi, avance plus que jamais comme le grandissime favori du "Ronde" où le Néerlandais visera une troisième victoire.

jk/cpb/