Cyclisme: Mathieu van der Poel remporte son troisième Tour des Flandres

Mathieu van der Poel vainqueur du Tour de France à Audenaarde le 31 mars 2024 (LAURIE DIEFFEMBACQ)
Mathieu van der Poel vainqueur du Tour de France à Audenaarde le 31 mars 2024 (LAURIE DIEFFEMBACQ)

Le Néerlandais Mathieu van der Poel est devenu le septième coureur de l'histoire à remporter le Tour de Flandres pour la troisième fois dimanche à Audenarde en s'imposant dans des conditions apocalyptiques, à l'issue d'un raid solitaire de 44 kilomètres.

Grandissime favori du "Ronde" en l'absence de Wout Van Aert et de Tadej Pogacar, le coureur d'Alpecin a fait la différence dans le Koppenberg, un mont particulièrement raide, où il a réussi à rester sur son vélo alors que la plupart de ses concurrents ont mis pied à terre sur des pavés rendus terriblement glissants par la pluie.

Parti seul, le champion du monde en titre a continué à creuser l'écart pour s'imposer avec un peu plus d'une minute d'avance sur Luca Mozzato et Nils Politt (Michael Matthews a été déclassé), le plus grand écart depuis la victoire de Fabio Cancellara en 2013.

C'est le cinquième Monument de sa carrière, un record pour un coureur en activité qu'il partage désormais avec Tadej Pogacar, le vainqueur de 2023.

"Gagner le Tour des Flandres avec le maillot arc-en-ciel de champion du monde sur le dos est un rêve qui devient réalité. Ma saison est déjà réussie", a commenté le petit-fils de Raymond Poulidor.

"Je suis fracassé, c'était l'une des courses les plus dures de ma vie, j'étais mort dans les derniers kilomètres mais j'ai fermé les yeux et j'ai continué à appuyer sur les pédales", a-t-il ajouté.

- Sur une patinoire -

Après ce nouveau succès dans le Tour des Flandres qu'il avait déjà remporté en en 2020 et 2022, Van der Poel s'annonce comme le grand favori dimanche prochain de Paris-Roubaix où il s'était imposé en 2023.

Après avoir égalé Achiel Buysse, Fiorenzo Magni, Eric Leman, Johan Museeuw, Tom Boonen et Fabian Cancellara avec une troisième victoire sur le Ronde, il pourra à l'avenir devenir le premier coureur de l'histoire à le gagner quatre fois.

La course s'est jouée à 44 km de l'arrivée, dans une scène d'un autre temps qui fait la légende du Ronde. A la tête d'un groupe d'une douzaine de coureurs, l'acrobate néerlandais a réussi à rester sur son vélo dans une pente à plus de 20%, alors que presque tous ses concurrents ont dû déclipser et finir la montée en poussant leur machine à la main, comme au cyclocross, faute de pouvoir remonter sur leurs pédales.

Matteo Jorgenson et Mads Pedersen, à l'attaque depuis de nombreux kilomètres, ont été, avec Dylan Teuns, les seuls autres coureurs à finir sur leur selle sur la patinoire du Koppenberg.

Mais, ralentis par leurs concurrents pataugeant dans la boue, ils ont basculé au sommet du mont avec un retard déjà rédhibitoire et Van der Poel n'a cessé d'accentuer son avance pour s'envoler vers la victoire.

jk/fbx