Crise en Nouvelle-Calédonie : Un homme tué par un tir de gendarme, dixième mort dans les violences

violences urbaines - Un homme de 38 ans, membre de la famille d’un dirigeant kanak de Nouvelle-Calédonie, a été tué mercredi à l’est de Nouméa dans un échange de tirs avec les gendarmes. Le procureur avance l’hypothèse d’une action de légitime défense

Une nouvelle victime en Nouvelle-Calédonie, ce qui ne devrait pas apaiser les tensions. Un homme de 38 ans, Rock Victorin Wamytan surnommé « Banane », petit-cousin de Roch Wamytan, un grand chef coutumier kanak qui est aussi le président du Congrès de Nouvelle-Calédonie, a été tué mercredi à l’est de Nouméa dans un échange de tirs avec les gendarmes du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale). Cela porte à dix le nombre de morts dans les violences qui secouent l’archipel depuis la mi-mai.

Les faits se sont déroulés dans la matinée dans le secteur de la tribu kanak de Saint-Louis sur la commune du Mont-Dore, à proximité de l’église de la mission de Saint-Louis, a précisé le procureur de la République de Nouméa, Yves Dupas.

La victime faisait l’objet d’un mandat de recherches en raison de sa participation supposée à une série de vols de véhicules avec usage ou menace d’une arme ces dernières semaines, selon le procureur. « Banane » avait été condamné à de la prison ferme pour son rôle dans les émeutes de Saint-Louis en 2016. Il était sorti de détention en juillet dernier.

Légitime défense ?

Le militaire a fait « usage de son arme de service(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Emeutes en Nouvelle-Calédonie : Xavier Bertrand suggère le boycott de la COP29 suite aux ingérences de l’Azerbaïdjan
Crise en Nouvelle-Calédonie : L’aéroport de Nouméa toujours fermé aux vols commerciaux, au moins jusqu’au 2 juin
Emeutes en Nouvelle-Calédonie : Kanak, Caldoches, FLNKS, CCAT… Le vocabulaire pour mieux comprendre la crise en cours