Crise du football français: aucun accord dans le dossier des droits TV lors du collège Ligue 1

La saison 2024-2025 de Ligue 1 débute le 16 août prochain mais à ce jour on ne connaît toujours pas le diffuseur du championnat. Cette situation plonge dans l'incertitude les dix-huit clubs de l'élite. Ce samedi après-midi, la Ligue de Football Professionnel (LFP) a réunit un collège Ligue 1 dédié aux droits télévisés de la Ligue 1. Elle en a profité pour présenter sa chaîne de télévision, en partenariat avec Warner Bros Discovery. Cette nouvelle réunion, dans un climat tendu pendant près de 3 heures, s’est tenue à la demande de Jean-Pierre Rivère, président de l'OGC Nice et Laurent Nicollin, boss du MHSC. Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi estime que la chaîne 100% Ligue 1 de la LFP est une "très mauvaise option".

L'offre de DAZN peine à convaincre

D'après nos informations, aucun accord n'a été trouvé par les patrons des clubs de Ligue 1. La chaîne de sport BeIN Sport n'a fait aucune offre, alors que c'était la priorité du président de la Ligue, Vincent Labrune, depuis bientôt six mois. Du côté de Warner Bros Discovery, le groupe a fixé la deadline jusqu'à demain soir. Un nouveau collège Ligue 1 devrait se tenir dans les prochains jours.

À l’inverse, d’autres clubs affichent d’ores et déjà leur plein soutien pour la chaîne 100% Ligue 1 de la LFP. Comme Laurent Prud’homme qui représentait Lyon aujourd'hui ou encore Joseph Oughourlian pour Lens.

Selon nos informations, l'offre de 375 millions d'euros faite par DAZN peine à convaincre les clubs de Ligue 1. Ils ont fait part ce soir de leurs réticences à considérer cette proposition. La raison ? Le traumatisme Mediapro est encore très présent chez les dirigeants de première division qui ne veulent pas revivre cet épisode.

Article original publié sur RMC Sport