Le Conseil d’État rejette la demande des Républicains de participer au débat des législatives

Le siège du parti des Républicains à Paris, le 13 juin 2024 (photo d'illustration).  - Credit:Philemon Henry/SIPA / SIPA / Philemon Henry/SIPA
Le siège du parti des Républicains à Paris, le 13 juin 2024 (photo d'illustration). - Credit:Philemon Henry/SIPA / SIPA / Philemon Henry/SIPA

Et une nouvelle procédure judiciaire de plus. Après s'être échinés – sans succès – devant la justice pour exclure Éric Ciotti de la tête du parti, Les Républicains (LR) ont saisi le Conseil d'État en référé le 24 juin afin d'être conviés à un débat télévisé prévu ce mardi 25 juin au soir, quelques jours avant les élections législatives anticipées.

Selon l'Agence France-Presse, la requête des LR a été rejetée par le juge des référés du Conseil d'État en début d'après-midi ce mardi. Le parti de droite n'avait déjà pas obtenu gain de cause auprès de l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) vendredi 21 juin dernier. C'est pourquoi ils avaient saisi le juge du référé-liberté du Conseil d'État. Ils demandaient à la plus haute juridiction administrative du pays de « mettre, sans délai, en demeure la chaîne TF1 d'inviter un représentant du parti Les Républicains à participer au débat du 25 juin ».

TF1 organise en effet ce mardi soir un débat entre « les représentants des trois blocs » principaux constitués pour les élections législatives : la majorité présidentielle, l'alliance entre le Rassemblement national et les LR dissidents d'Éric Ciotti, et enfin le Nouveau Front populaire (NFP). Les trois coalitions sont respectivement représentées par le Premier ministre actuel, Gabriel Attal, l'eurodéputé et président du RN, Jordan Bardella, et enfin le coordinateur de La France insoumise (LFI), Manuel Bompard.

À LIRE AUSSI Légis [...] Lire la suite