Consultation : vous avez dit psy ?

De tous ces professionnels, un seul est médecin, et peut donc poser un diagnostic et prescrire des médicaments : le psychiatre. Le psychologue, lui, a un Master 2 en psychologie reconnu par l’État, avec lui on a des entretiens à but thérapeutique ou d’évaluation. Le psychanalyste est un thérapeute qui propose des cures psychanalytiques, issues de théoriciens, comme Freud, Lacan ou Jung. Si tout le monde peut se déclarer psychanalyste, car il n’existe aucun diplôme officiel reconnu, il faut cependant avoir fait une analyse soi-même et avoir été supervisé au début de sa pratique. Quant à l’appellation de psychothérapeute, elle peut être utilisée depuis la loi Accoyer et le décret de 2010 par les psychiatres, les médecins formés, les psychanalystes et les psychologues. Ceux qui ne rentrent pas dans ces catégories, mais qui, avant l’adoption de la loi, s’appelaient psychothérapeutes, doivent faire une demande auprès d’une agence régionale de santé (ARS) pour conserver ce titre. Ils ont souvent été formés à une méthode de psychothérapie au sein d’une école privée non reconnue par l’État : Gestalt-thérapie, analyse transactionnelle, programmation neurolinguistique, hypnose… Enfin, il y a les psychopraticiens, qui revendiquent une compétence dans le champ de la psychologie, mais ne peuvent prétendre à aucun de ces titres.

Comment choisir ?

Si vous ressentez le besoin d’être accompagné, consultez votre médecin traitant, qui vous aidera pour affiner votre recherche. L’approche médicamenteuse avec le psychiatre et celle par la parole sont souvent complémentaires. Il existe des thérapies brèves (hypnothérapie, thérapies comportementales et cognitives [TCC]) et d’autres plus longues (psychanalyse), individuelles ou en groupe… Pour trouver un professionnel, pensez au bouche-à-oreille, cela fonctionne très bien. Les consultations de psychiatrie sont remboursées par l’Assurance maladie et les mutuelles. Les consultations avec les autres « psy » ne sont pas prises en charge par l’Assurance maladie : adressez-vous à votre mutuelle, certaines ont des prises en charge partielles. Les consultations à distance, ou télé-consultations, sont également possibles, notamment en cas d’urgence.

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi