Collision entre deux navires : mais que se passe-t-il entre la Chine et les Philippines ?

Les tensions en mer de Chine méridionale persistent. Au cœur d’un conflit entre la Chine et les Philippines se trouve l'archipel des Spratleys, un ensemble d'îles et d'atolls revendiqué par plusieurs pays de la région. Lundi 23 octobre, lors de son point presse quotidien, la diplomatie chinoise a réitéré sa position en affirmant que Pékin faisait preuve d'une «immense retenue» et d'une «grande patience» face à la situation, rapporte RFI. La Chine accuse les Philippines d'avoir «ignoré (sa) bonne foi» et de continuer leurs «provocations» en envoyant des navires autour de l'atoll contesté.

Ce regain de tensions survient au lendemain de deux collisions entre des navires chinois et philippins en mer de Chine méridionale. Les deux parties rejettent la responsabilité sur l'autre, alimentant ainsi un climat de méfiance. Les médias d'État chinois ont qualifié ces incidents de «manœuvres dangereuses» et ont largement diffusé une vidéo montrant un navire ravitailleur de l'armée philippine frôlant la proue d'un bâtiment des garde-côtes chinois. Du côté philippin, des termes similaires sont employés, avec des accusations de «provocations contraires au droit international» et de «manœuvres de blocage illégales et dangereuses». Les images des deux collisions survenues à deux heures d'écart dimanche matin ont également été diffusées.

Manille, préoccupée par ces incidents à répétition, a convoqué l'ambassadeur de Chine. Les autorités philippines craignent que ces accrochages ne dégénèrent en un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Michel Polnareff, roi des cigales… et du meilleur coup publicitaire
Michel Polnareff, roi des cigales… et du meilleur coup publicitaire
Voyage en avion : bientôt la fin des bagages cabine payants en Europe ?
Voyage en avion : bientôt la fin des bagages cabine payants en Europe ?
Qui a provoqué la fuite d’un gazoduc et saboté un câble de télécommunications, entre la Finlande et l'Estonie ?