Code de la route : dans quelles situations klaxonner est-il interdit

Au volant, on peut parfois être tenté de klaxonner, lorsqu'un cycliste roule lentement devant son véhicule, dans les embouteillages, quand on croise un proche et qu'on veut le saluer ou encore pour prévenir un automobiliste à l'arrêt que le feu est vert par exemple. Seulement tout comme la tenue vestimentaire à adopter ou encore le fait de boire et manger au volant, le Code de la route impose une législation stricte.

Le klaxon, également appelé avertisseur sonore, sert à donner un avertissement nécessaire aux autres usagers de la route, comme on peut le lire dans la réglementation de circulation du Code de la route. En agglomération, le klaxon est totalement interdit en ville afin de limiter les nuisances sonores des habitants. Cette interdiction est valable de jour, comme de nuit. Vous n'avez le droit de l'utiliser qu'en cas de danger immédiat. Par exemple, si un autre usager de la route se dirige vers votre véhicule car il ne vous a pas vu, vous pouvez alors klaxonner afin d'éviter tout risque de collision. Autre exemple, si vous voulez alerter un piéton qui s'engage dangereusement sur la chaussée.

Hors agglomération, les règles différent entre le jour et la nuit. Pendant la journée, vous pouvez klaxonner dans le but d'avertir les autres usagers de la route. À titre d'exemple, si vous devez signaler votre présence à un autre automobiliste à l'approche d'un virage ou d'un croisement sans visibilité. En revanche, pendant la nuit, le klaxon est interdit, sauf en cas d'absolue nécessité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite