Cinq portraits de la famille royale qui ont choqué avant celui du roi Charles III

Aujourd'hui, les portraits de la famille royale laissent plus de place à la liberté artistique. | Jack Taylor / Getty Images Europe/ Getty Images via AFP
Aujourd'hui, les portraits de la famille royale laissent plus de place à la liberté artistique. | Jack Taylor / Getty Images Europe/ Getty Images via AFP

Uniforme des Gardes gallois, papillon atterrissant sur l'épaule et beaucoup de rouge: le premier portrait officiel du roi Charles III depuis son couronnement a été révélé le 14 mai. Sa monochromie a rapidement suscité l'incompréhension.

À l'origine, les portraits officiels étaient un moyen de caractériser le pouvoir que souhaitait incarner le ou la monarque. Aujourd'hui, on accorde beaucoup plus de place à la liberté artistique. Dans tous les cas, celui du roi Charles est le dernier exemple d'une longue série de représentations royales qui ont marqué les esprits: en voici cinq exemples recensés par le New York Times.

Kate Middleton par Paul Emsley

Après son mariage avec le Prince William en 2010, Kate Middleton duchesse de Cambridge (devenue ensuite princesse de Galles) pose pour le peintre Paul Emsley pour son premier portrait officiel. Si le modèle déclare trouver le résultat «stupéfiant, génial», les critiques d'art ont eu plus de mal à s'y faire. Le Guardian a notamment assimilé la toile à une image de la trilogie romantique vampirique Twilight.

Le prince Philip par Stuart Pearson Wright

Cette fois, le consensus a été plus fort. Après avoir vu son portrait pour la première fois, le mari de la reine Elizabeth II aurait déclaré espérer fortement qu'il ne soit pas ressemblant à sa personne. La toile originelle Homo sapiens, Lepidium sativum and Calliphora vomitoria (L'homme,…

Lire la suite sur Slate.fr