Publicité

Cinq militaires français mis en examen après un naufrage de migrants dans la Manche

Des militaires français ont-ils ignoré les appels au secours d’une embarcation de migrants en perdition dans la Manche ? C’est la question que se posent les enquêteurs du tribunal judiciaire de Paris. Jeudi, les magistrats instructeurs de la Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée ont mis en examen cinq militaires, trois femmes et deux hommes, pour « non-assistance à personne en danger ». Les cinq personnes ont néanmoins été laissées libres après leur interrogatoire.

Le 24 novembre 2021, une embarcation transportant des migrants, majoritairement des Kurdes irakiens, avait sombré dans la Manche en tentant de rejoindre l’Angleterre. Le naufrage avait causé la mort de 27 personnes, âgées de 7 à 46 ans. Selon Le Parisien, les réfugiés auraient alerté les secours français à quinze reprises, mais personne ne leur serait venu en aide.

« Tu seras pas sauvé »

Une conversation téléphonique obtenue par l’AFP dévoile même l’attitude d’ironie, voire de mépris, dont ont fait preuve les militaires du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) de Gris Nez (Pas-de-Calais) à l’égard des naufragés. « Au secours s’il vous plaît », alerte l’un des migrants, affirmant aux secouristes qu’il est « dans l’eau ». « Oui, mais vous êtes dans les eaux anglaises Monsieur », lui répond alors son interlocutrice. « Non, pas les eaux anglaises, les eaux françaises, s’il vous plaît pouvez-vous venir vite ? », supplie le réfugié. « Ah bah, t’entends pas, tu...


Lire la suite sur LeJDD