Les chiens modernes galèrent à exprimer leurs émotions

Cela peut conduire à des situations dangereuses pour les humains et pour les chiens entre eux. | Ivana La via Unsplash
Cela peut conduire à des situations dangereuses pour les humains et pour les chiens entre eux. | Ivana La via Unsplash

Vous vous êtes sûrement déjà demandé ce que votre chien ressentait, ou avez déjà été confronté aux sautes d'humeur de votre boule de poil. Il est même parfois très compliqué de comprendre votre chien ou d'interpréter ses réactions.

En promenade aussi, certains comportements peuvent être imprévisibles lorsqu'il rencontre un de ses congénères ou croise la route d'un autre animal. Une situation qui peut être courante pour les propriétaires.

Newsweek révèle dans un article que les chiens modernes ont de plus en plus de mal à montrer et exprimer leurs émotions, selon une étude scientifique publiée dans Nature's Scientific Reports.

Les changements physiques au cœur du problème

Pour les chercheurs de l'Université de Durham, les chiens n'arrivent plus à distinguer aussi bien que leurs ancêtres la peur et la gentillesse. Une situation qui serait en partie liée aux pratiques de reproduction chez les chiens modernes.

Plis excessifs, oreilles tombantes et museaux plus courts ont limité leur capacité à produire des expressions faciales pour leurs différentes émotions et états affectifs.

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont ainsi analysé des vidéos de loups en captivité et de chiens domestiques, afin de voir leurs manières de réagir et de communiquer. Neuf états affectifs ont été identifiés: la colère, l'anxiété, la curiosité, la peur, l'amabilité, le bonheur, l'intérêt, la joie et la surprise.

Ils ont ainsi constaté que les loups pouvaient prédire ces émotions avec une précision de 71%, en se basant sur les mouvements du visage. Mais elle n'est que de 65 % pour les chiens domestiques: ils rencontraient des difficultés pour faire la différence entre les états positifs, comme la gentillesse, et les émotions négatives, comme la peur.

Une situation alarmante

Pour les scientifiques ayant participé à l'étude, cette confusion peut être dangereuse: les humains peuvent mal interpréter…

Lire la suite sur Slate.fr