Publicité

Le chef de la guérilla colombienne regrette l’enlèvement du père de Luis Diaz

so foot

Faute avouée…

Le 28 octobre dernier, les parents de Luis Diaz étaient enlevés dans une station-service de Barrancas, ville natale de l’attaquant de Liverpool, par des motards appartenant à une branche de l’Armée de libération nationale colombienne (ELN), le deuxième groupe rebelle du pays en matière d’effectifs, derrière les FARC. Si depuis, sa mère Cilenis Marulanda a été libérée, ce n’est toujours pas le cas de son père Luis Manuel Diaz, et ce, malgré des rumeurs prétendant l’inverse en milieu de semaine.…

Lire la suite sur SOFOOT.com

Reims réalise une bonne affaire à Nantes

Face au Werder, Wolfsburg aligne un XI un peu particulier

Le chef de la guérilla colombienne regrette l’enlèvement du père de Luis Diaz

Jeffrey Baltus s’envole pour le Népal

Blessé, Jordan Siébatcheu sera absent pour une durée indéterminée avec Gladbach