Camille Cerf assume son corps de jeune maman après une attaque grossophobe : « Je chéris chaque vergeture »

La maternité va comme un gant à Camille Cerf et elle l’a prouvé de façon spectaculaire il y a quelques semaines. Deux mois après avoir donné naissance à son premier enfant, un petit garçon prénommé Malo fruit de ses amours avec son compagnon Théo Fleury, la jeune femme de 28 ans en a mis plein la vue le 14 octobre dernier l’élection de Miss Nord-Pas-de-Calais 2023. Pour l’occasion, Miss France 2015 était en effet à tomber par terre dans une robe de soirée à l’affolant décolleté et fendue jusqu’en haut de la cuisse.

Camille Cerf victime de bodyshaming deux mois après son accouchement

En mode sexy maman, l’ex reine de beauté a une nouvelle fois démontré que des années après son élection, elle était toujours l’une des plus belles femmes de France. Enfin, pas pour tout le monde... il semblerait que certains internautes aient quelques problèmes de vue. Ce dimanche 29 octobre, Camille Cerf a partagé dans ses stories Instagram un commentaire grossophobe reçu sous le post immortalisant son look après la soirée. « Elle s’est laissé allée ou quoi ? », s’est permis un abonné goujat. Comme on peut le voir dans la même story, les fans de la miss se sont toutefois empressé de prendre sa défense. Ce qui a réchauffé le coeur de Camille Cerf. « Les commentaires sous mon réel en robe de gala. Je vous adore », a-t-elle ainsi noté. Il est vrai que les abonnés de la jeune maman n’ont pas mâché leurs mots pour remettre à sa place (...)

Lire la suite sur Grazia

Jennifer Lopez : phénoménale dans une robe méga décolletée, elle prouve qu’elle n’a rien d’une plante verte
Caroline Receveur, atteinte d’un cancer du sein : elle annonce une très bonne nouvelle “3 semaines après la dernière chimiothérapie”
Diane Leyre : 1h30 de sport, repas protéiné, cours d’espagnol… Sa préparation militaire pour Miss Univers
Phoebe Philo Studio est enfin en ligne : 9 pièces de la marque pour lesquelles on serait déjà prête à vendre notre âme
5 collaborations mode qui vont s'arracher cet automne (et élèveront notre fashion game instantanément)