Publicité

C1: sans Bellingham et sans défense, le Real Madrid à l'assaut de Leipzig

L'attaquant star du Real Madrid Jude Bellingham (au sol) s'est blessé samedi lors du match de Liga contre Girone, au stade Santiago Bernabeu de Madrid. (Pierre-Philippe MARCOU)
L'attaquant star du Real Madrid Jude Bellingham (au sol) s'est blessé samedi lors du match de Liga contre Girone, au stade Santiago Bernabeu de Madrid. (Pierre-Philippe MARCOU)

Avec de nombreux blessés, dont son homme providentiel Jude Bellingham, le Real Madrid se déplace mardi à Leipzig en huitième de finale aller de Ligue des champions dans un premier test européen, après une première partie de saison quasi-parfaite.

Gagner sans Bellingham. Voilà le défi des hommes de Carlo Ancelotti, qui viennent, selon le technicien italien, de réaliser "le meilleur match" de leur saison dimanche en étrillant leur dauphin de Gérone (4-0), grâce notamment à un doublé du prodige anglais, sorti touché à la cheville.

Auteur d'une phase de groupe parfaite en C1, bouclée avec six victoires en six journées et leader de Liga, le Real Madrid devra trouver le moyen de briller sans son nouveau Galactique, au ratio impressionnant de 20 buts en 29 rencontres depuis son arrivée l'été dernier pour 103 millions d'euros.

- Vinicius de retour "au top" -

A Leipzig mardi, le club madrilène pourra heureusement compter sur le retour en forme de son feu follet Vinicius Junior, auteur de six réalisations sur ses huit derniers matchs et intenable sur le front de l'attaque.

"Quand il est à ce niveau-là, c'est le meilleur joueur du monde" l'a encensé son entraîneur Carlo Ancelotti après la démonstration technique du Brésilien contre Gérone (4-0), où Vinicius a été impliqué sur les trois premiers buts.

Dans une saison compliquée par des blessures et des histoires extra-sportives, l'international auriverde a répondu présent dans les grands rendez-vous, comme en finale de la Supercoupe d'Espagne contre le Barça (4-1) ou dans les confrontations avec Naples et Braga en C1.

Il tentera d'améliorer son bilan honorable de 12 buts et 7 passes décisives en 21 rencontres toutes compétitions confondues contre une formation allemande en plein doute (5e de Bundesliga avec une seule victoire sur ses cinq dernières sorties).

- "Record du monde de défenseurs blessés" -

Le coach allemand Marco Rose a néanmoins déclaré que son équipe n'avait "aucune crainte" face au géant espagnol, détenteur du record de titres en C1 (14).

"Nous n'avons pas peur du tout, nous avons hâte d'y être. C'est ce que nous voulons. C'est ce pour quoi nous avons travaillé dur la saison dernière et ce pour quoi nous nous sommes battus en phase de groupes" a-t-il expliqué.

"Le fait que nous soyons des outsiders ne vaut pas la peine d'être pris en compte, parce que les matches de football doivent être joués", a prévenu devant la presse le coach de Leipzig, qui avait notamment bousculé le champion en titre Manchester City en poules.

La doublette Benjamin Sesko - Lois Openda, tous deux buteurs lors des trois derniers matchs de leur équipe, tentera de prendre à défaut une défense madrilène en lambeaux, en raison des absences sur blessure de Thibaut Courtois, Eder Militao, David Alaba, Antonio Rüdiger et Nacho.

"Je crois que nous avons battu le record du monde de blessures de défenseurs centraux" avait ironisé Carlo Ancelotti dimanche.

Si la présence de Rüdiger dans le onze de départ paraît peu probable, Madrid espère pouvoir enregistrer le retour de son capitaine Nacho, cinq fois vainqueur de la compétition, aux côtés du milieu français Aurélien Tchouaméni, contraint de reculer d'un cran.

ati/cpb/