Bronchiolite : après Sanofi, le vaccin de Pfizer reçoit le feu vert européen

En quelques semaines, ce sont deux vaccins contre la bronchiolite qui ont reçu le feu vert pour être mis sur le marché européen. Début août, la Haute Autorité de santé (HAS) a validé le remboursement du premier traitement commercialisé en France contre la bronchiolite, à savoir le Beyfortus de Sanofi. Le laboratoire expliquait d'ailleurs que le vaccin, disponible en une seule injection, serait prêt pour le 1er septembre, juste avant le début de la période hivernale très propice au développement du virus. Mais selon Les Échos, un deuxième vaccin arrive sur le marché, puisque l'Europe a également donné son feu vert au vaccin Abrysvo de Pfizer.

La particularité de ce vaccin est qu'il est recommandé pour les bébés mais aussi les personnes de plus de 60 ans, vulnérables au virus respiratoire. Ce vaccin ne sera pas disponible en France cette année, contrairement au Beyfortus, dont Santé publique France a déjà acheté un stock pour la rentrée, mais il devrait l'être en 2024. En outre, il y a une différence notable entre les deux vaccins, puisque celui de Sanofi est un anticorps monoclonal injecté aux bébés à la naissance, tandis que celui de Pfizer est un vaccin classique : il déclenche ainsi une réponse du système immunitaire afin de produire des anticorps. Comme cela est impossible chez un nourrisson, il est injecté à la femme enceinte.

"Abrysvo est le premier vaccin conçu spécifiquement pour l'immunisation maternelle. Une dose unique pourra être administrée en Europe entre les semaines (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite