BRICS : pour les pays émergents, “la dédollarisation est irréversible”, l’or devrait se renforcer

Les BRICS (groupement des pays émergents phares que sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, qui se réunissent régulièrement) a tenu un sommet qui fera date, cette semaine. D’abord, six nouveaux pays ont été invités à rejoindre les BRICS, qui se veulent le contrepoids du G7 (les grandes puissances occidentales et le Japon) : l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis, l’Égypte, l’Iran, l’Argentine et l’Éthiopie. “C’est conséquent, d’autant plus lorsque l’on sait le nombre de prétendants qui poussent encore pour rejoindre l’organisation (comme l’Algérie)”, relève AuCoffre.com. “Ça montre une dynamique extrêmement positive” pour ce bloc de pays qui s’inscrit “en opposition” avec le bloc occidental, selon la plateforme d'achat et de vente en ligne d'or et de métaux précieux.

L’idée d’une dédollarisation des échanges économiques entre les pays des BRICS “a été au cœur des échanges de ce sommet”, souligne AuCoffre.com. Lors de son allocution, Vladimir Poutine l’a d’ailleurs exprimé explicitement : “La dédollarisation est irréversible.” Le Président brésilien Lula s’est, lui aussi, montré très incisif sur le sujet. Et le marqueur fort de cette volonté, “c’est bien entendu l’arrivée de l’Arabie Saoudite chez les BRICS, car ce ‘changement de camp’ de Ben Salmane signe probablement officiellement la potentialité de l’émergence d’un petroyuan venant faire de l’ombre au pétrodollar”, juge le spécialiste des métaux précieux, pour qui ce serait “le signe fort d’une potentielle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite