Publicité

“La Bourse et l’euro risquent un krach, gare à une envolée des taux d’intérêt”

Bourse, taux d’intérêt, devises… Trois nouvelles tempêtes sont en train de s’installer sur les marchés financiers français et internationaux. D’abord sur la Bourse qui repart en forte baisse depuis quelques jours. Ensuite sur l’euro (face au dollar), qui, après avoir fortement chuté en 2022, puis remonté légèrement la pente lors de l'hiver dernier, retrouve de nouveau le chemin de la baisse. Enfin, sur les marchés obligations, avec des taux d’intérêt des obligations d’Etat qui augmentent encore et/ou restent proches de leurs sommets de 2022, avec par exemple un niveau du taux de l’OAT 10 ans de l’ordre de 3,1%.

Ces évolutions sont largement justifiées, dans la mesure où elles consacrent une certaine reconnexion avec la réalité économique. En effet, pour commencer, n'oublions pas que les taux d'intérêt des obligations à long terme correspondent théoriquement aux taux d'intérêt à court terme (actuellement de 3,75% dans la zone euro et de 5,25% aux Etats-Unis), auxquels on ajoute deux types de composants. Primo, le coût d'opportunité du prêt, c'est-à-dire du renoncement de ses liquidités à court terme, ce coût étant positivement corrélé à l'échéance du prêt : plus on prête longtemps, plus ce coût augmente. Secundo, des primes de risque.

Ces dernières sont notamment relatives aux perspectives d'inflation, de croissance et de déficit public. Aujourd'hui, compte tenu de la récession à venir, la prime de risque relative à la croissance est nulle, voire négative. Quant à celle liée à l'inflation, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Casino : entrée en procédure de conciliation et reprise de magasins par Intermarché
CAC 40 : la Bourse tente de se stabiliser, espoirs sur la dette des Etats-Unis
Atos s'envole en Bourse, victoire judiciaire aux Etats-Unis
La patrouille de France fête ses 70 ans, voici ses avions emblématiques
TotalEnergies : échauffourées entre manifestants et policiers juste avant son assemblée générale