Publicité

Des blessés et des lésés

so foot

La blessure de Warren Zaïre-Emery lors de son premier match contre Gibraltar doit laisser un goût amer du côté du PSG, de la même manière que le Barça avec Gavi. De fait, si une cape internationale valorise un joueur au mercato, elle devient facilement un danger économique que les clubs acceptent de plus en plus mal.

France-Gibraltar devait tracer les premiers pas rassurants d’un jeune prodige, à l’ombre d’un match sans enjeu gagné d’avance. À 17 ans, 8 mois et 10 jours, Warren Zaïre-Emery ne prenait guère de risques à venir porter le maillot des A contre une si faible opposition. L’occasion de briller immédiatement sans subir une éventuelle contre-performance sous le poids de cette promotion express, ce qu’il a d’ailleurs fait en inscrivant son premier but et en dépoussiérant un record vieux de 110 ans avant que… patatras. Sur l’action, sa cheville est accrochée par Ethan Santos, et le junior doit alors quitter le terrain dans la foulée. Le verdict est terrible : cette vilaine entorse devrait le tenir éloigné des terrains jusqu’en 2024.

La nouvelle est douloureuse pour le PSG, dont l’équipe était devenue dépendante de cet élève de terminale STMG, qui comble souvent les manques au milieu de terrain et donne les impulsions, y compris en Ligue des champions. L’attention qu’avait monopolisée son arrivée dans l’effectif de Didier Deschamps – une sélection transformée en événement national – avait certes donné le sourire à son club formateur et désormais employeur, qui savait pertinemment l’impact de cet honneur sur sa valeur « marchande », personne ne doutant qu’un jour il faudra bien le laisser partir, si possible au prix fort (jurisprudence Mbappé oblige). Le storytelling a pris du plomb dans l’aile. Et désormais toutes les prières du siège parisien doivent demander la protection des dieux sur Kylian du côté d’Athènes, où les Bleus jouent ce mardi un match comptant pour du tzatzíki.…

Lire la suite sur SOFOOT.com

Pas de sans-faute pour les Bleus, accrochés en Grèce

En direct : Grèce-France

Tcheks Play : la nouvelle identité du foot français née dans les quartiers

L’Italie, l’Euro élue

Warren Zaïre-Emery, Gavi, Eduardo Camavinga, Vinicius : des blessés et des lésés