Cet avion suivi par des internautes du monde entier s’est posé sans train d’atterrissage

EXPLOIT - Après le décollage, le pilote de 53 ans a découvert que le train d’atterrissage de l’appareil ne lui permettrait pas de se poser normalement mais il a tout de même réussi à regagner l’aéroport de Newcastle (Australie)

Le Beechcraft B200 Super King Air qui a atterri sur le ventre ce lundi après-midi sur la piste de l’aéroport de Newcastle (Australie) était attendu par une douzaine d’équipes de secours mais aussi suivi sur place et en ligne par de nombreux curieux. Et pour cause. Le petit avion dans lequel avaient pris place le pilote Peter Schott et deux passagers sexagénaires ne pouvait pas compter sur son train d’atterrissage, qui ne s’abaissait pas, raconte The Guardian.

Voilà pourquoi, avant de se poser, il a dû brûler du kérosène en effectuant des boucles autour de l’aéroport pendant près de quatre heures. Ce manège inhabituel a attiré l’attention des internautes qui suivent les trajets des avions à distance. Sur place, des véhicules de pompiers, des ambulances, des policiers et des secouristes de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud (Australie) avaient été mobilisés au cas où l’atterrissage se passerait mal.

« Il m’a paru très calme »

Le pilote de 53 ans avait découvert peu après le décollage de Newcastle que le train d’atterrissage était défectueux et savait donc à quoi s’attendre. « Je l’écoutais parler à la radio, il m’a paru tr(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Toulouse : Enquête ouverte après un problème d’atterrissage de l’avion des rugbymen du Stade français
Royaume-Uni : En pleine tempête, un avion rate deux fois son atterrissage à l’aéroport de Birmingham
Royaume-Uni : Un objet suspect signalé à bord, l’avion fait demi-tour… pour rien