Audiovisuel public : Les députés valident la fusion portée par Rachida Dati

médias - Les députés ont adopté en commission la réforme de l’audiovisuel public ce mardi dans la soirée

C’est une première étape vers le projet de fusion de l’audiovisuel public. Les députés ont approuvé mardi dans la soirée en commission le principe de cette réforme portée par la ministre de la Culture Rachida Dati.

« Le moment politique est venu » pour une « fusion » de France Télévisions et Radio France en 2026, martelait mardi la ministre de la Culture devant les députés. L’amendement clé a été adopté par 30 voix pour, 18 contre, celles de la gauche et du MoDem.

« L’entreprise unique » comme finalité

Après une « phase intermédiaire » sous un régime de holding en 2025, « la finalité » de cette réforme est « l’entreprise unique », rassemblant France Télévisions, Radio France, France Médias Monde (RFI, France 24) et l’Ina (Institut national de l’audiovisuel) au 1er janvier 2026, a rappelé Rachida Dati.

« Le sujet est mûr », plaide pour sa part la ministre. D’après elle, l’audiovisuel public dispose de « forces indéniables » mais aujourd’hui « dispersées », ce qui l’expose à un « risque d’affaiblissement » face à la concurrence des plateformes internationales comme Netflix. La société géante aurait un budget de quatre milliards d’euros et la réforme concernerait 16.000 salariés.

France Médias Monde finalement exclut du projet

Sujet récurrent depuis l’élection d’E(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Fusion de l’audiovisuel public : une « régression » pour Vincent Lindon
L’audiovisuel public dans la tourmente face au projet de nouvelles fusions voulu par le gouvernement
Grèves à Radio France, entre soutien à Guillaume Meurice et réforme de l’audiovisuel contestée