Publicité

Au lycée Boucher de Perthes d’Abbeville, inquiétudes autour d’une drogue de synthèse

Le lycée Boucher de Perthes à Abbeville, dans la Somme, prévoit des réunions d’urgence pour alerter sur le PTC, une drogue de synthèse, qui a causé une demi-douzaine de malaises chez les élèves en moins d’une semaine.

Un établissement en alerte. Le lycée Boucher de Perthes situé à Abbeville, en Picardie, s’organise face au PTC. Cette drogue de synthèse, également appelée « Buddha Blue » ou « Pète ton crâne », a provoqué six malaises parmi les élèves au cours de la semaine du 15 mai, affirment nos confrères du « Courrier Picard » et du « Journal d’Abbeville ». L’établissement prévoit une première réunion de prévention dès ce mardi 30 mai.

200 fois plus puissante que le cannabis

Cette forme de cannabis de synthèse, qui se présente sous forme de poudre ou de liquide, inodore et incolore, est plus 200 fois plus puissante que la plante qu’elle imite, selon les médecins. Sa montée et sa redescente peuvent être très violentes, cela peut aller jusqu’à des effets hallucinatoires. Inhalée par cigarette électronique, son dosage est assez délicat.

La prise en charge des patients ayant fait un malaise à la suite de sa consommation est assez compliquée. Pour cause, sa composition n’est pas encore connue et semble varier d’un fabricant à un autre. « Nous, on se contente de traiter les conséquences, puisqu’on ignore ce que contient ce produit. Le diagnostic est réalisé sur l’interrogatoire, puisqu’ils nous disent ce qu’ils ont consommé. En dehors de ça, on fait une prise de sang standard, qui ne nous permet pas de détecter le produit, qui est très spécialisé et qui nécessite l’intervention de laboratoires toxiques », a expliqué...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi