Attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure : Retour sur un guet-apens mortel pour libérer un détenu

Fusillade mortelle - Deux véhicules de l’administration pénitentiaire ont été attaqués ce mardi matin dans l’Eure pour libérer un détenu, Mohamed Amra. Deux agents de l’administration pénitentiaire sont décédés et trois autres ont été grièvement blessés

Les images, devenues virales sur les réseaux sociaux, font froid dans le dos. Ce mardi, deux fourgons de l’administration pénitentiaire ont été attaqués par des hommes lourdement armés au niveau du péage d’Incarville, dans l’Eure. Le bilan est particulièrement lourd : deux agents pénitentiaires – l’un était père de deux grands enfants et l’autre en attendait un – sont décédés. Trois autres agents ont été grièvement blessés, dont deux ont toujours un pronostic vital engagé.

« Tout sera mis en œuvre pour retrouver les auteurs de ce crime ignoble », a insisté Eric Dupond-Moretti à la sortie de la cellule de crise, rappelant que c’est la première fois depuis 1992 qu’un agent est tué en service. L’objectif de l’opération était vraisemblablement la libération de Mohamed Amra, un détenu de 30 ans, a précisé le parquet. Une opération d’ampleur est en cours pour le retrouver lui et ses complices. 20 Minutes fait le point.

Un guet-apens millimétré

L’attaque a eu lieu vers 11 heures ce mardi matin alors que le convoi venait de franchir le péage d’Incarville, dans l’Eure. Selon nos informations, le détenu revenait du tribunal judiciaire de Rouen après(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Eure : Au moins deux agents tués dans l’attaque d’un fourgon pénitentiaire
Attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure : Deux véhicules retrouvés brûlés après l'attaque