Athlétisme: Miellet le nouveau venu mène un doublé français sur 3.000 m steeple

Alexis Miellet médaillé d'or sur 3000 m steeple aux Européennes de Rome, le 10 juin 2024 (Andreas SOLARO)
Alexis Miellet médaillé d'or sur 3000 m steeple aux Européennes de Rome, le 10 juin 2024 (Andreas SOLARO)

Après la folle soirée de dimanche et les quatre médailles pour l'équipe de France en 45 minutes, Alexis Miellet et Djilali Bedrani en ont remis une couche lundi en s'offrant un doublé sur 3.000 m steeple aux championnats d'Europe d'athlétisme à Rome.

Miellet (29 ans) et Bedrani (30 ans) décrochent chacun leur première médaille internationale sur piste et apportent à l'équipe de France ses septième et huitième médailles de la compétition européenne, à moins de deux mois des Jeux olympiques de Paris (26 juillet-11 août).

Quelques minutes après le doublé, c'est la jeune Rose Loga qui a elle décroché le bronze européen au lancer du marteau, synonyme de neuvième médaille pour les Bleus.

Le steeple français renoue avec la victoire six ans après le dernier sacre européen de Mahiedine Mekhissi en 2018.

Mieux, en s'imposant en 8 min 14 sec 01 devant son compatriote Bedrani (8:14.36) et l'Allemand Karl Bebendorf (8:14.41), Alexis Miellet mène un doublé comme la France n'en avait plus vu en steeple depuis le duo Mekhissi/Bob Tahri à Barcelone en 2010.

Pour le néo-champion d'Europe, l'histoire est à peine croyable: le Dijonnais, venu du 1.500 m et du cross, a couru le mois dernier son tout premier 3.000 steeple. Les deux qu'il a disputés sur la piste bleue du stade olympique romain ne sont que ses quatrième et cinquième.

- "On a travaillé" -

La reconversion vers le steeple? "C'est une idée que j'avais eue il y a deux ans déjà en voyant que le 1.500 m commençait à se boucher (en termes de densité)", a-t-il expliqué. "Mon père m'a relancé l'année dernière en regardant les bilans européens et en me disant qu'il y avait peut-être un truc à faire."

Même s'il découvre la spécialité, Miellet y a déjà réussi les mimima olympiques fin mai à Marseille, en 8 min 14 sec 71. Son record personnel jusqu'à la finale européenne de lundi soir.

"Pour ma première course (début mai) je fais les minima pour les Europe, ma deuxième course les minima pour les Jeux et là je suis champion d'Europe... Franchement c'est incroyable, si on m'avait dit ça il y a un an j'aurais signé tout de suite", a exulté Miellet, drapeau bleu-blanc-rouge autour du cou.

S'il a été sacré champion d'Europe de relais mixte en cross l'hiver dernier, Miellet n'avait plus été sélectionné en équipe de France sur piste depuis les Jeux olympiques de Tokyo en 2021 quand il y avait été éliminé dès les séries du 1.500 m.

- Mieux qu'à Munich -

Déjà finaliste mondial en 2019 (5e) et finaliste européen en 2022 (8e) du 3.000 m steeple, Bedrani s'offre, comme Miellet, son premier podium international.

"C'est ma première médaille internationale en 17 ans d'athlé, donc c'est quand même un aboutissement de carrière aujourd'hui", a réagi Bedrani. "C'est pas ce que visais mais l'or reste à la maison, on fait honneur au 3.000 m steeple qui est une chasse gardée en France."

Le Toulousain a également couru les minima olympiques, comme un troisième Français non sélectionné pour le rendez-vous européen, Louis Gilavert.

Même s'il s'agit de l'échelon européen et non de l'échelon mondial, les Bleus de l'athlétisme retrouvent des couleurs dans la capitale italienne, dans la dernière ligne droite avant les JO de Paris.

Après le doublé de Miellet et Bedrani, la jeune Rose Loga a apporté à l'équipe de France sa neuvième médaille de ces championnats en décrochant le bronze au marteau grâce à un jet à 72,68 m, un record personnel encore loin des minima olympiques (74,00 m)

C'est l'Italienne Sara Fantini qui a été sacrée (74,18 m) devant la Polonaise Anita Wlodarczyk (72,92 m).

"Je ne pensais pas que c'était possible", a exulté Loga. "Mon entraîneur m'a dit d'oser lancer plus fort et ça m'a libérée. Je rentre à la maison avec ce record et le bronze, je suis tellement heureuse."

Après quatre jours de compétition sur six à Rome, le compteur de l'équipe de France affiche quatre médailles en or (sa meilleure moisson depuis Zurich en 2014), après Cyréna Samba-Mayela sur 100 m haies, Alice Finot sur 3.000 m steeple et Gabriel Tual sur 800 m, deux en argent et deux en bronze.

es-vg/cyj/roc