Athlétisme: à Stockholm, les 6,25 m résistent à Duplantis

Le Suédois Armand Duplantis lors de l'étape Ligue de Diamant de Stockholm, le 2 juin 2024 (Jonathan NACKSTRAND)
Le Suédois Armand Duplantis lors de l'étape Ligue de Diamant de Stockholm, le 2 juin 2024 (Jonathan NACKSTRAND)

Le public suédois devra encore attendre un peu pour voir son enfant prodige battre un record du monde à domicile: le perchiste Armand Duplantis est passé tout près de l'exploit dimanche mais a buté à 6,25 m lors du meeting de Stockholm.

Juste avant ça, le phénomène de 24 ans avait effacé six mètres -une hauteur qu'il a complètement banalisée- avec une facilité déconcertante pour s'assurer de remporter le concours devant l'Américain Sam Kendricks (5,90 m).

Sous les acclamations des spectateurs, il a ensuite annoncé qu'il allait s'attaquer à son propre record du monde en demandant une barre à 6,25 mètres.

Et malgré un vent changeant, "Mondo" a réalisé trois excellentes tentatives à cette hauteur si bien qu'à chaque fois, le champion olympique et double champion du monde en titre semblait avoir réussi l'exploit.

Les spectateurs, tous debout la main en visière sur le front pour se protéger du grand soleil, commençaient alors à crier leur joie avant de souffler à l'unisson leur déception en voyant la barre finalement tomber des piquets.

"Je sais que je suis en forme en ce moment, je me sens bien donc j'essaye juste de prendre le maximum de repères possibles pour produire les meilleurs sauts", a réagi Duplantis après son concours en saluant l'ambiance "match de foot" qui a régné tout l'après-midi dans le stade.

Le vénérable "Stadion" olympique de Stockholm, aux briques rouges plus que centenaires, devra toutefois patienter un peu pour voir un nouveau record du monde en son sein. Si le stade conçu pour les Jeux de 1912 a été le théâtre du plus grand nombre de records du monde d'athlétisme, le dernier en date remonte à 1997.

Après avoir franchi 6,24 m dès sa rentrée fin avril en Chine, Duplantis, immense favori pour un deuxième titre olympique cet été à Paris, aura l'occasion d'améliorer une neuvième fois le record du monde lors des championnats d'Europe à Rome qui débutent dès la semaine prochaine.

"Il y a toujours ce petit truc en plus aux Europe et j'ai déjà bien sauté à Rome, j'ai hâte d'y être", a affirmé le perchiste.

- Femke Bol solide -

Autre attraction du meeting de Stockholm dimanche, la Néerlandaise Femke Bol s'est imposée sur le 400 m haies en coupant la ligne en 53 sec 07 malgré un départ moyen.

La championne du monde de la discipline faisait sa rentrée en Suède après un hiver flamboyant au cours duquel elle a abaissé son record du monde sur 400 m en salle.

Dimanche pour ses retrouvailles avec les haies, elle a pris un départ moyen et a été distancée en début de course avant de refaire progressivement son retard. Elle coupe finalement la ligne en 53 sec 07.

"La foule est incroyable quand je cours pendant que Mondo tente le record du monde", a réagi Bol après sa course. "Il y a encore des choses à améliorer mais c'est toujours le cas pour une rentrée. Mes deux premières haies n'étaient pas terribles mais c'est ma rentrée la plus rapide donc je ne peux pas trop me plaindre."

Si le chrono est solide à une semaine des championnats d'Europe à Rome (7-12 juin), elle a perdu le duel qui l'opposait à distance à sa principale rivale pour l'or olympique cet été: Sydney McLaughlin-Levrone.

La recordwoman du monde américaine a réalisé un retour tonitruant sur sa discipline de prédilection vendredi (52 sec 70) aux Etats-Unis, près de deux ans après son denier "4H".

Parmi les autres résultats dimanche, le Brésilien Alison dos Santos s'est offert une nouvelle victoire en Ligue de Diamant sur 400 mètres haies en coupant la ligne en 47 sec 01.

Sur le 200 mètres, la double championne du monde jamaïcaine Shericka Jackson retrouve la victoire en accélérant un peu (22 sec 68) après un début de saison très mitigé.

Sur 3000 mètres steeple, le recordman du monde éthiopien Lamecha Girma a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année en 8 min 01 sec 33. "MPM" sur 800 mètres également avec l'Algérien Djamel Sedjati en 1 min 43 sec 23.

vg/bvo