Publicité

Arnaque : gare à l’escroquerie au rétroviseur cassé qui sévit dans ce département

L'arnaque au rétroviseur cassé est de nouveau en vogue. Après avoir circulé dans le département du Cher au début de l'année 2022, puis dans la Haute-Garonne au début de cet été 2023, l'arnaque au rétroviseur cassé a de nouveau frappé deux mois plus tard. Cette fois-ci, il s'agit d'un octogénaire qui a été victime de charlatans dans le Territoire de Belfort, comme le rapporte le journal régional L'Est républicain.

Le stratagème de cette escroquerie est bien rodé. Décidée à attraper les malfaiteurs, la fille de la victime a lancé un appel à témoin dans les colonnes du journal, en précisant que les faits se sont déroulés le 23 août 2023, entre 14 h 30 et 16 h, dans la commune de Bessoncourt. Alors que l'octogénaire roulait tranquillement dans son véhicule, il a entendu un bruit soudain en passant près d'une voiture garée le long du trottoir. Par précaution, il s'est arrêté afin de vérifier que son véhicule n'avait rien heurté, explique la fille de la victime. Le conducteur de la voiture garée est alors sorti pour faire savoir à l'octogénaire qu'il avait brisé le rétroviseur de sa voiture, en demandant son attestation d’assurance.

Afin d'appuyer son arnaque, l'escroc a appelé un soit-disant agent d’assurances, qui était en réalité un complice, poursuit le journal régional. Une fois sur place, ce dernier "a estimé les dégâts à 1.300 euros pour remplacer le rétroviseur". Les deux fraudeurs ont alors proposé à l'octogénaire de régler le souci à l'amiable, avec de l'argent liquide, afin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite