Publicité

Angleterre: Tottenham frustré, Newcastle surpris

Le Brésilien de Tottenham Richarlison, buteur contre Everton le 3 février à Liverpool (Paul ELLIS)
Le Brésilien de Tottenham Richarlison, buteur contre Everton le 3 février à Liverpool (Paul ELLIS)

Tottenham et son attaquant en forme Richarlison ont laissé filer dans le temps additionnel une victoire qui leur tendait les bras à Everton (2-2), et qui permet à Aston Villa de reprendre la quatrième place du classement après sa large victoire à Sheffield United (5-0), samedi, lors de la 23e journée du championnat d'Angleterre.

La grande surprise est encore venue du promu Luton, qui est allé accrocher Newcastle sur son terrain (4-4).

. Des regrets pour Tottenham

Le déplacement à Everton (2-2) restera biffé d'un trait rouge sur le tableau de marche d'Ange Postecoglou. Après avoir mené deux fois (deux buts de Richarlison à la 4e et la 41e, et renvoyé une grande impression de maîtrise en seconde période, les Londoniens ont finalement cédé à la quatrième minute du temps additionnel, sur un but assez chanceux de Jarrad Braithwaite.

Très combatifs en première période, les Blues d'Everton avaient égalisé une première fois par Jack Harrison (30e) et souvent mis en difficulté les visiteurs sur corners et dans le jeu aérien. Ce point inespéré ne leur permet pas encore de sortir de la zone de relégation (un point de retard sur Nottingham Forest et Luton, qui ont un match de plus à disputer). La formation de Sean Dyche continue ainsi de subir les effets du retrait de dix points opéré suite à une infraction aux règles du fair-play financier. L'ensemble du public a d'ailleurs de nouveau brandi un carton jaune à la 10e minute du match pour protester contre la sévérité de cette sanction.

Quant aux Spurs, ils ratent l'occasion de revenir au même niveau qu'Arsenal, qui reçoit le leader Liverpool dimanche (17h30), pour le principal choc anglais du week-end.

Ces deux points perdus permettent surtout à Aston Villa de reprendre la quatrième place qualificative pour la prochaine Ligue des champions, grâce à sa très nette victoire sur le terrain de la lanterne rouge Sheffield United (5-0). Ce succès, dessiné dès le début du match (4-0 à la demi-heure de jeu) efface en partie la contre-performance de la semaine contre Newcastle (1-3).

. Newcastle retombe dans ses travers

Jamais, depuis le premier mercato opéré par les nouveaux investisseurs saoudiens à l'hiver 2022, Newcastle n'avait encaissé quatre buts à domicile.

Ce match nul contre Luton (4-4) enfonce un peu plus les Magpies dans le ventre du mou du classement, et constitue la troisième noyade défensive en deux mois, après les déroutes à Tottenham (4-1, le 10 décembre), et Liverpool (4-2) le 1er janvier.

Les Magpies ont mené et été rejoints deux fois en première période (doublé de Sean Longstaff et réponses de Gabriel Osho et Ross Barkley), avant que Carlton Morris ne donne l'avantage à Luton sur penalty (59e, 2-3), puis que Elijah Adebayo ne fasse frémir St James' Park (2-4, 62e). Kieran Trippier (67e) et Harvey Barnes (73e) ont finalement sauvé la mise.

Luton reste la tête en dehors de la zone de relégation, quatre jours après avoir étrillé Brighton (4-0). Avec huit buts en deux matches, les joueurs de Rob Edwards peuvent nourrir des espoirs.

. Brighton fait une bouchée de Crystal Palace

Ce "black-out" de mardi dernier à Luton, était donc un simple accident.

Contre son rival historique, Brighton n'a eu besoin que de 34 minutes pour se mettre définitivement à l'abri. Cette large victoire (4-1) restera dans les statistiques, puisque les Seagulls n'avaient jamais marqué quatre buts contre Crystal Palace depuis un match disputé en 1957, en troisième division. Elle augmente également la menace sur l'avenir de l'entraîneur des Eagles, Roy Hodgson.

str/bvo