Amélie Nothomb, victime d’une agression sexuelle à 12 ans : "J'ai cru que j'allais mourir, je n’ai plus jamais été la même après"… L’écrivaine revient sur cet épisode traumatisant

Ce mercredi 23 août, Amélie Nothomb a sorti son 32e roman intitulé Psychopompe (ed. Albin Michel). L’occasion d’accorder plusieurs interviews.

Dans les colonnes de Ciné-Télé-Revue, l’écrivaine belge de 57 ans revient sur l’agression sexuelle dont elle a été victime alors qu’elle n’était âgée que de 12 ans. Elle confie : « J’étais dans la mer, je ne voyais pas mes agresseurs, je ne savais même pas si c’étaient des humains, je sentais des mains me pénétrer partout. C’était abominablement douloureux et cela faisait abominablement peur. » Dans ce moment insoutenable, Amélie Nothomb trouve la force de « hurler ». De quoi donner l’alerte et signaler le danger auprès de sa mère qui se trouve à proximité. Cette dernière arrive « en courant ». C’est alors que ses agresseurs prennent la fuite : « Les mains m’ont lâchée et on a vu courir quatre garçons de 20 ans dont on n’a jamais su ce qu’ils étaient devenus. »

Amélie Nothomb a gardé de nombreuses blessures de cet événement. Les plaies psychologiques ne se sont jamais vraiment refermées. Elle a dû se reconstruire, sans parvenir à réellement guérir. Elle éprouve encore des difficultés à l’évoquer : « Après, je n’ai plus jamais été la même. Je l’ai vécu comme un assassinat. Il m’a fallu des années pour parvenir à… Voyez encore aujourd’hui, je ne trouve pas les mots. »

Amélie Nothomb explique avoir, notamment,...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

VIDÉO - "J’avais 12 ans quand un garçon m’a coincée dans un ascenseur. J’ai réussi à m’en sortir" : Muriel Robin évoque l’agression dont elle a été victime