Affaire Takieddine : Sarkozy convoqué en vue d’une mise en examen

Selon la teneur de ses déclarations devant le magistrat instructeur et l'appréciation qu'en fera celui-ci, l'ancien président de la République pourrait ressortir de cet interrogatoire mis en examen ou sous le statut moins incriminant de témoin assisté, qui lui donne un accès au dossier tout en excluant un procès le concernant.  - Credit:JULIEN DE ROSA / AFP

L'ancien président Nicolas Sarkozy est convoqué par un juge parisien pour une mise en examen dans l'enquête sur la rétractation par l'intermédiaire Ziad Takieddine de ses accusations de financement libyen de la campagne présidentielle 2007, a appris l'Agence France-Presse mercredi de sources proches du dossier, confirmant les propos de Libération. D'après deux de ces sources, l'interrogatoire initialement prévu ces jours-ci a été reporté et devrait se tenir en octobre, comme l'ont écrit RTL et M6.

L'ex-chef de l'État, qui a fermement contesté toute participation aux faits incriminés pendant douze heures d'audition mi-juin devant les enquêteurs financiers de l'OCLCIFF, est soupçonné d'avoir bénéficié, en connaissance de cause, des manœuvres entreprises par plusieurs protagonistes pour le disculper.

À LIRE AUSSIZiad Takieddine, narcissique peut-être… mais pas fou

Selon la teneur de ses déclarations devant le magistrat instructeur et l'appréciation qu'en fera celui-ci, l'ancien président de la République pourrait ressortir de cet interrogatoire mis en examen ou sous le statut moins incriminant de témoin assisté, qui lui donne un accès au dossier tout en excluant un procès le concernant.

Huit protagonistes

La justice soupçonne au moins huit protagonistes d'avoir participé, avec l'éventuel aval de l'ex-chef de l'État, à une opération pour que le sulfureux intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine retire fin 2020, contre rémunération, ses accusations contre Nicol [...] Lire la suite