Publicité

Affaire du baiser forcé: Rubiales suspendu trois ans par le tribunal administratif du sport espagnol

Déjà sanctionné par la Fifa, Luis Rubiales est suspendu trois ans par le Tribunal administratif du sport (TAS), rapporte la presse espagnole. L’ex-président de la Fédération espagnole de foot a embrassé Jenni Hermoso sans consentement après la dernière finale de la Coupe du monde féminine, au cours de laquelle il s’était également rendu coupable d’un geste obscène.

Les sanctions s’accumulent pour Luis Rubiales. Selon la presse espagnole, l’ex-président de la Fédération espagnole de football, qui a embrassé sans consentement Jenni Hermoso après la finale de Coupe du monde féminine fin août, est suspendu trois ans par le Fifa administratif du sport (TAS). Une sanction identique à celle déjà infligée par la FIFA.

Si la suspension de la Fifa l’empêche d’exercer une quelconque activité dans le football, celle du Tribunal administratif du sport implique l’impossibilité d’occuper un poste au sein d’une instance espagnole.

Il a déjà fait appel de sa sanction de la FIFA

Lors de la remise du trophée aux joueuses espagnoles, qui venaient de remporter le titre mondial, Luis Rubiales s’était également rendu coupable d’un geste obscène. Une vidéo montrait en effet le dirigeant de 45 ans en train d’exulter en se touchant les parties intimes dans la tribune d’honneur du stade, juste à côté de la reine Letizia d’Espagne et sa fille Sofia.

Après un immense tollé médiatique et face à l’indignation, l’ex-homme fort du foot espagnol a fini par démissionner environ trois semaines après la finale. Également mis en examen pour "agression sexuelle" par la justice espagnole, il a annoncé fin octobre son intention de faire appel de sa suspension par la FIFA.

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - L'image du jour : Baiser forcé, un ministre croate fait polémique