Édouard Philippe estime que l'école est le sujet "le plus important et le plus urgent"

Ludovic Marin

L'ancien Premier ministre Edouard Philippe a dressé vendredi les contours de sa vision de l'école, qu'il décrit comme le chantier "le plus important et le plus urgent", lors d'une réunion publique à Bordeaux.

"Nous n'obtiendrons aucun résultat durable, sur aucun des sujets sérieux que nous devrons aborder, si nous n'avons pas réussi d'abord à construire une école du XXIe siècle qui fonctionne comme elle doit fonctionner", a assuré Édouard Philippe devant deux cents militants réunis dans la capitale girondine.

Pour "construire" cette "école du XXIè siècle", Édouard Philippe a prôné "un effort partagé" entre les collectivités et l'Etat afin de "trouver les bonnes solutions" pour l'école primaire -maternelle et élémentaire.

"Donner les moyens à ceux qui font vivre l'école"

Le maire du Havre a défendu l'idée de "faire confiance et donner les moyens à ceux qui font vivre l'école", demandant à ce que les établissements scolaires soient "beaucoup plus autonomes" afin de "trouver localement les solutions les plus adaptées".

"Nous devons être directifs dans l'acquisition du français et dans l'acquisition des connaissances élémentaires", a-t-il soutenu.

Enfin, le président du parti Horizons a posé la question "d'une réorganisation des rythmes sur l'année", remettant notamment en cause la coupure estivale, pour répondre à ce qu'il considère comme étant la caractéristique la plus "abominable" du système éducatif français: la reproduction des inégalités.

"Si nous disons que le système éducatif a pour but essentiel l'éducation des enfants et pas forcément, ni le confort des professeurs, ni le confort des parents, alors, nous devrons accepter l'idée de nous poser des questions qui fâchent mais qui sont au coeur des problèmes", a-t-il défendu.

Édouard Philippe a annoncé qu'il dévoilera "à la rentrée" de septembre sa vision détaillée en matière d'éducation.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - FEMME ACTUELLE - "Il a une bonne descente" : l’étonnante révélation de Bruno Le Maire sur Edouard Philippe