À Biarritz, le NFT s’adresse à tous

Sous la lumineuse verrière du Connecteur, établissement dédié à la technologie et l’entrepreneuriat de Biarritz, des dizaines de stands consacrés aux innovations NFT se côtoient depuis ce début de semaine. À l’entrée, la start-up InterCellar évoque sa place de marché dédiée au vin, sur laquelle les bouteilles sont représentées par des NFT, pour faciliter leur revente ; à côté, la plus renommée entreprise technologique Arianee présente ses solutions de passeport numérique pour les objets de luxe, montres comme grands crus ; plus loin, la solution Bubblemaps, par ailleurs productrice de contenu pour Capital et sa newsletter Web3 21 Millions, présente son interface qui permet au public de visualiser en un clin d’œil, et sans expertise technologique, la distribution de tokens au sein des portefeuilles.

Parmi les succès publics, la société Waldo’s Legend distribue des sucettes au chanvre, une démonstration pour promouvoir sa collection de NFT, dont les possesseurs bénéficient de réductions sur les articles de cannabis légal. Évidemment, certaines idées prêtent à sourire mais le fait est que l’événement NFT Biarritz présente des cas concrets, et intelligibles pour le public, d’usage de cette technologie.

Dans une salle obscure qui lui est dédiée, le jeu vidéo (la première industrie du divertissement au monde, devant le cinéma et la musique cumulés) jouit de sa propre salle, avec les démonstrations de jeux comme l’attendu Oxya Origin, produit par une équipe française et soutenu par Ubisoft, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite