Sport scolaire : un nouveau directeur de l'UNSS nommé cette semaine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Olivier Girault
    Handballeur français

Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, doit désigner cette semaine le nouveau directeur de l’UNSS. L’union nationale du sport scolaire. Pour la première fois, deux anciens sportifs de haut niveau briguent le poste, pour « donner un coup de boost à cette fédération » selon leurs mots. Pour vous, même si c’est séduisant au premier abord, ça n’est pas forcément la panacée.  

Gévrise Emane, triple championne du monde de judo, ou Olivier Girault, champion du monde et champion olympique de handball, ça a de la gueule à la tête de l’UNSS. Pardon pour ce langage peu châtié. Mais à deux ans et demi des jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, la première réaction, c’est de se dire qu’on est sur de bons rails si ces champions veulent s’investir dans le sport scolaire. Elle est là, la nation sportive en devenir ! Mais ça me semble quand même important de rappeler, d’abord, la mission de l’UNSS. Ca n’est pas une fédération sportive comme les autres. Elle a en premier lieu une mission de service public. C’est le prolongement des cours d’EPS à l’école. Et souvent, c’est le premier contact de nombreux enfants avec le sport. Quelque chose qui marque une vie, je suis sûre que vous en avez des souvenirs indélébiles, vous aussi. Pour le sport, bien sûr, mais aussi pour l’esprit d’équipe, les rencontres, l’échange.

Il y a également beaucoup d’activités mixtes à l’UNSS, ce qu’on ne retrouve pas forcément ailleurs. Parce que le but, ça n’est pas juste de former des spo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles