Le sport sur ordonnance, une prescription utile mais pas remboursée

Charlotte Fouilleron

C'est pour qui ?

Les personnes souffrant d’une affection de longue durée (ALD) - cancer, diabète, maladies cardiovasculaires, obésité.. -, soit 10 millions de patients. Sur proposition de leur médecin traitant, ils seront orientés vers des professionnels spécifiquement formés (kinés, ergothérapeutes ou animateurs sportifs) et se verront proposer une activité compatible avec leur pathologie : vélo, marche, natation, taï-chi…

Le sport, le meilleur des médicaments

La pratique d’une activité physique régulière a un réel impact sur l'état général des malades. Le patient en chimiothérapie supporte mieux la fatigue due aux traitements et voit le risque d’une récidive diminuer. Le diabétique améliore ses bilans sanguins, la personne en surpoids réapprend à bien respirer. « Le sport est tout bénéfice, résume Sylvain Landa, directeur adjoint du groupe de réflexion Sport et Citoyenneté. Il fait du bien physiquement et apporte une sensation de bien-être mental». En outre, la démarche crée du lien social. « Quand on souffre d’une ALD, on est parfois isolé, avance Lucile Julienne, responsable de l’animation sportive à la mairie de Blagnac où le dispositif existe déjà. Le sport fait sortir de chez soi, provoque des rencontres, permet de relativiser sa situation ».

Un dispositif qui a fait ses preuves

Importé d’Europe du Nord (Suède et Angleterre), le sport sur ordonnance a été mis en place à Strasbourg dès 2012. Pionnière, la capitale alsacienne a réussi à fédérer 170 médecins partenaires qui ont rédigé 900 ordonnances. Le taux d’obésité parmi les bénéficiaires a été sensiblement réduit. Certains ont diminué leurs traitements médicamenteux, tous ont modifié leur hygiène de vie. Une quarantaine de villes ont, depuis, suivi l'exemple strasbourgeois : Chambéry, Boulogne-sur-Mer, Villeurbanne, Biarritz… A Blagnac, en Haute-Garonne, on prescrit le sport sur ordonnance depuis fin 2013. Une trentaine de personnes sont accompagnées chaque année au rythme de deux séances de 45 minutes par (...)

Lire la suite sur Femmeactuelle.fr
Un médicament pour remplacer le sport ?
Médicaments : quel antidouleur choisir ?
Les meilleurs médicaments sans ordonnance
A savoir pour maigrir vraiment avec le sport
Un bon sommeil sans médicaments

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages